Quoi de beau en Mai 2018 ?

En-mai-fais-ce-quil-te-plait1

*J’apprécie…
– Le soleil revient doucement début Mai et reste, devenant même très estival !
Marcus, ce journaliste des jeux-vidéo. Ça doit bien faire 10 ans maintenant que je le connais grâce à ses émissions !
– 1 mois après l’accouchement, je retrouve mon poids initial… Que demande le peuple ?
– Financièrement, nous avons finalement très bien géré le mois de Mai. Ouf !

*J’apprécie moins…
– Le manque de sommeil car Mini-Crapaud dort plus le jour que la nuit.
– ENGIE me prélève une somme qui n’aurait pas dû l’être – l’interlocuteur que j’avais eu le mois dernier me l’avait certifié. Plus qu’à envoyer un courrier pour résilier l’abonnement ET demander remboursement.
Après avoir réceptionné mon courrier, le CFCA m’appelle pour me demander d’envoyer cette demande par mail. Je l’ai fait mais franchement, c’est vraiment n’importe quoi, je ne vois pas l’intérêt de proposer un contact par écrit si ce dernier est réorienté vers celui par mail.
– Encore un prélèvement frauduleux ; cette fois, je n’ai plus le choix, je vais devoir me rendre à la banque pour régler ce problème… A suivre !
Notes de La Grenouille : Finalement, ce n’était pas des prélèvements frauduleux, nous savons désormais de quoi il s’agit !

cute-chibi.jpg

*Le Petit Monde Chemin Faisant.
– Chapeau bas à cette maman, qui s’en va faire des courses avec ses deux filles (4/5 ans) poussant son chariot tout en ayant son nourrisson en porte-bébé, à peine plus âgé que mon fils. Moi qui marche tranquillement sans trop forcée sinon je suis vite K.O. et qui est incapable de gérer un chariot chargé. Alors ne parlons pas d’ajouter Mini-Crapaud et Petite Rainette !
– Nouvelle étape dans la « cour des grands » pour Petite Rainette : après avoir arrêté définitivement les couches, nous avons arrêté totalement les biberons. Elle boit désormais son lait chocolaté dans des mugs. Reste plus que les tututes !
Les différents membres du personnel de l’HPVA qui m’ont marqué : S., la première des sage-femmes à qui j’ai eu affaire lors de mon arrivée, qui m’a épaulé durant mes contractions et grâce à qui j’ai su les gérer au mieux. Un petit bout de femme qui avait dû monter sur un marche-pied lors de la péridurale, pour m’aider à maintenir ma position courbée.
Madame Boule Quiess, une jeune infirmière, qui, en voyant ma boîte de boules anti-bruit, m’explique qu’elle est une abonnée à ces petites choses, qu’elle ne sait pas faire sans sinon elle ne dort pas. Nous avons ainsi pu nous rassurer l’une l’autre en constatant ainsi que nous n’étions pas seules au monde lol
Une autre jeune sage-femme, qui ne cessait de dire « elle » en parlant de mon fils, à cause du fait que dans le reste du service, il n’y avait que des filles. « Pourtant, j’adore le prénom que vous lui avait donné, c’est justement ce prénom-ci que je donnerai à mon bébé si j’ai un garçon« .
« Véronique et Davina », ces 2 puéricultrices que j’ai surnommé ainsi car il y avait une grande blonde et une grande brune, très sympathique et très claires dans leurs explications.
La femme de ménage, au doux accent portugais, avec qui je parlais longuement, notamment sur l’éducation des enfants, du fait de ne jamais rien lâcher, même quand ils sont grands, car ils ne doivent jamais oublier que nous sommes leur maman et pas leur copine ! Je pense d’ailleurs que c’est elle qui avait retrouvé mon dossier de grossesse
L’assistante du pédiatre, qui se sentait un peu inutile en voyant que je gérais parfaitement l’habillage/déshabillage de mon fils. Quand c’est un deuxième enfant, on reprend vite ses marques !
Le pédiatre qui effectue les fameux « premiers pas » de bébé pour voir si sa motricité est bonne. Avec l’effort, Mini-Crapaud lâche un petit pet sonore et gras, auquel le pédiatre s’exclame « Ah non, pas ça, c’est une blouse propre de ce matin ». Heureusement, il n’y a rien eu de plus lol
La responsable de l’état civil, haute en couleurs, qui pense sur le coup que son ordinateur affiche un bug par rapport aux deux dates de naissance de nos enfants.
Cette dame que j’ai laissé passer devant moi à la caisse qui venait juste d’ouvrir. Cela nous a permis de discuter quelques instants, apprenant ainsi qu’elle était aide-soignante intérimaire en gériatrie, en fin de contrat, travaillant cette après-midi-là. Passer en caisse au plus vite l’arranger donc fortement !

 *Trucs mode. 

boy-chanel-handbag-white-calfskin-chains-tweed-gold-tone-silver-tone-metal-packshot-other-a67086y8348810601-8802678308894
– Je craque complètement pour le Sac BOY CHANEL, version blanche. Son prix a malheureusement de quoi faire pâlir le peuple lol


– Pour Petite Rainette, j’ai profité de 10€ offerts pour 40€ d’achat sur Kiabi.com pour son anniversaire. Comme elle a reçu beaucoup de t-shirts et leggings, je me suis dit qu’il serait judicieux d’y ajouter quelques pulls et une paire de bottes de pluie Peppa Pig !
Ajoutons à cela quelques t-shirts à sequins « magiques », une paire de sandales et des tennis fleuries pour cet été, puis 2 t-shirts et un bermuda pour Mini-Crapaud et enfin une blouse rose avec motifs des îles et une robe rouge fleurie pour moi.


– Sur ebay, j’ai acheté un porte-bébé Monsieur Bébé, à 15€. Mini-Crapaud est encore un peu trop petit pour être à l’aise dedans, mais au moins, il me servira par la suite pour me promener avec lui sans être encombrée par la poussette, et avoir mes mains libres pour Petite Rainette. Puis quelques vêtements, un plastron et une casquette pour moi, pour 26€. Puis à Auchan des socquettes colorées aux motifs fruités.

*Santé – Beauté – Alimentation. 
– Pas de baby blues à l’horizon, juste des moments où je verse ma petite larme, par exemple quand j’ai donné mon avis en ligne sur mon séjour hospitalier. Dernière grossesse, dernier enfant, je ne vivrai plus ces moments de joie, d’inquiétude et l’impatience d’accoucher tout en craignant les douleurs des contractions. Fini la maternité, la vie de Maman Grenouille Force 2 m’attend !
– Pas de nuits complètes pour le moment, ce qui n’est pas toujours facile à gérer, surtout lorsque je ne parviens pas à faire une petite sieste en journée. N’ayant pas l’habitude de cela, je perds vite patience en fin de journée, sans compter que Petite Rainette est en plein dans sa phase rebelle, à ne pas obéir et enchaîner les bêtises…
– Pour allaiter correctement mon fils, on m’encourage à boire 2 L de boissons par jour. Franchement, je trouve cela vraiment trop et je n’y arrive tout simplement pas. En faisant un tour sur le net, j’ai pu constater que c’est une grosse idée reçue, véhiculée depuis tellement longtemps et en grande pompe, que c’est devenu un acquis. Sauf que je pensais aux femmes de certaines ethnies qui vivent dans des pays très chauds – ou au contraire très froids – et qui n’ont pas la possibilité d’obtenir ces fameux 2 litres. Comment font-elles ? Et pourtant, elles parviennent à allaiter sans difficulté. En fait, il faut boire à sa soif. Pour ma part, ayant plus soif qu’à l’habitué, je bois donc plus souvent, mais je n’atteins certainement pas le quota conseillé à tort ! Boire plus parce que votre corps le demande oui, mais évitons d’exagérer ! Ce qui marche pour les unes ne fonctionnera pas forcément pour les autres.
Mon expérience : j’allaite désormais depuis 6 semaines, entre 80 et 90% du temps, le reste étant représenté par un ou deux biberons de volume de lait en poudre adapté à son âge. Ces biberons m’assistent essentiellement en cas de fortes douleurs aux tétons après de trop nombreuses tétées quotidiennes, quand je suis fort fatiguée ou quand je sens que la quantité de lait contenu dans ma poitrine sera insuffisante. Cet allaitement est à mes yeux une réussite car Mini-Crapaud grandit et grossit sans difficulté. Les positions que j’effectue sont la « Madonne » , le « rugby-man » et allongée sur le côté, cette dernière devenant très pratique avec la fatigue en fin de journée.

– Visite chez le médecin en début de mois : j’avais finalement raison, j’ai bien une angine. Quand à Mini-Crapaud, il a déjà rattrapé et dépassé son poids de naissance et a pris 1 cm. Et il a également perdu son cordon ce jour-là, une bonne chose de faite.

*Les Astuces de La Grenouille.
Argent/Economie : Comme je dis toujours, il n’y a pas de petites économies. Lors du séjour à la maternité de Maman Grenouille, plutôt que de mettre l’intégralité de sa dosette de chocolat en poudre dans la tasse de lait prévue à cet effet, elle ne mettait que la moitié. Largement suffisant et pas besoin d’ajouter les dosettes de sucre qui l’accompagnaient. Elle a ainsi récupéré 3 sachets de chocolat en poudre, plusieurs de sucre, des briques de jus de fruits, des dosettes de beurre, des yaourts et une bouteille d’eau et même des fruits – généralement, ces derniers ne sont pas mûrs et conservés au frais, il vaut donc mieux attendre avant de les manger.
Profitez également des douches à volonté durant ce genre de séjour, après un accouchement, on a d’autant plus de raisons d’avoir envie de se sentir fraîche et requinquée ! Faites également cela dans les hôtels où vous séjournez et récupérez ce qui est récupérable – échantillons de shampoing et gel douche – mais demandez au préalable s’ils sont renouvelés quotidiennement !
Maman Grenouille adore les petits déjeuners (hôpitaux et hôtels), l’occasion de se régaler, de prendre un bon petit repas complet et de repartir avec deux/trois trucs à manger dans la journée haha !
  On récupère aussi les papiers essuie-tout des fast-food en trop pour les réutiliser chez soi, ainsi que les sachets de sel, de sauce et les pailles non-utilisés !

Nettoyage : A NE FAIRE QUE LORSQU’IL EST NEUF OU APRES UN BON NETTOYAGE MANUEL ! Votre lave-vaisselle s’encrasse au fur et à mesure des lavages. Pour éviter d’avoir à le récurer de fond en comble 4 ou 5 fois pas an, aspergez généreusement l’intérieur de vinaigre blanc (le fond, les parois, les paniers…) et saupoudrez partout du bicarbonate de soude. A vide bien sûr ! Lancez un programme à au moins 60°C et laissez faire le tout. Faites cela tous les mois, et vous diminuerez le nombre de séances « récurage à l’huile de coude » annuel !
Pour les moins courageuses, il existe des tablettes de nettoyage prévu à cet effet. J’en ai acheté de la marque Sun, je vous dirai si c’est efficace.
  Une à deux fois par mois, si vous avez un lave-vaisselle, mettez-y vos têtes de brosse à dents électrique, vos brosses à dents manuelles et votre gobelet de rinçage au lavage. Vous les débarrasserez ainsi de l’accumulation de dentifrice et donc de bactéries !

Alimentation : Vos fruits commencent à faire la tronche mais ne sont pas moisis ? Faites en des compotes ou des salades de fruits (à servir de suite ou en bocal). Oh et pour les bananes, quand elles commencent à noircir, OUVREZ-LES avant des les jeter ! Très souvent, il n’y a que la pelure qui est noire, pas la chair !
  De même, lorsqu’il n’y a qu’une partie abîmée, coupez-la et mangez ce qui n’est pas gâté ! Mieux vaut manger une demi-tomate que la jeter entièrement. 

Bébé/ Allaitement : Comme ce n’est pas une chose facile, il n’y a que vous MESDAMES  pour décider quoi faire niveau allaitement. Lait en poudre, allaitement maternel, les deux, peu importe, ne laissez personne décider pour vous car c’est vous, maman, qui devrez vous débrouiller seule en cas d’allaitement maternel. Votre mari ne pourra pas le faire pour vous lol 
  Si vous avez besoin d’un tire-lait pour reposer vos mamelons, n’hésitez pas, cela sauvera leur intégrité dans les moments où vous sentez frôler la crevasse – j’en sais quelque chose. 
Vous pouvez faire aussi un découpage en pourcentage : 80% au sein et 20% au biberon. Ou inverser en cas de grosse fatigue. Quand bébé reste deux heures au sein, toutes les trois heures, tous les jours, cela devient vite usant et vous empêche de faire autre chose. Il existe les manuels et les automatiques ; ces derniers peuvent être loués en pharmacie, mais il faut les réserver rapidement !
  Le site de la Leche League donne beaucoup d’informations ; sachez choisir également une/des conseillers qui vous corresponde(nt) ! Si vous prenez une pro-allaitement alors que vous sentez que vous changerez votre façon de nourrir bébé en cours de route, pour l’adapter à votre quotidien (une maman sans enfant n’a pas le même train de vie que celle avec plusieurs, de même pour une mère au foyer et une salariée), vous pourriez être confrontée à de vraies furies. 

storing-and-thawing-breastmilk-FR.png
  La crème Lansinoh HPA LANOLINE est une petite merveille pour soigner vos mamelons. Alors oui, elle est chère (20€ les 40ml) mais elle est VRAIMENT efficace. Maman Grenouille l’utilise depuis le début et dès qu’elle sent que ça pique un peu, hop, une application de la taille d’un petit poâas et ça va mieux. N’attendez pas d’avoir une crevasse pour vous soigner. Elle est en plus non toxique pour bébé !
Si vous allaitez, sachez que le lait maternel est un bon apaisant pour vos mamelons, pour les rougeurs de votre tout-petit, pour la peau sèche. Et il est anti-bactérien. Donc, à chaque fin de tétée, n’essuyez pas les quelques gouttes qui perlent, étalez-les !

*Bulles de Grenouille. Nouvelle mini-rubrique, regroupant toutes les petites manies, paroles et bêtises de mes enfants.
– Petite Rainette prend son rôle de grande sœur très au sérieux. La preuve, alors que je finissais de me laver et lui demandais de surveiller son frère, qui commençait à pleurer et à s’énerver, et me dire s’il était toujours sur le dos, elle fait pour cela de nombreux aller-retour entre le salon et la salle de bain. Lors de son dernier cheminement, elle me déclare avoir donner sa tutute à Mini-Crapaud pour qu’il se calme. Ayant peur qu’elle n’ait pas été délicate, je file vérifier et constate que tout va bien. Je la remercie donc grandement. « Mais de rien Maman, je ne fais que mon travail !  »
– Elle aime reprendre les gens, sans forcément appliquer à elle-même ses exigences : « On dit pas ouais, on dit oui« , « On dit pas Salut Mec, on dit Bonjour Monsieur« , « Chut Petit Frère y dort » (en le disant très fort bien sûr).
« Pouah ! C’est vraiment dégoûtant ! Qu’est-ce que ça sent mauvais quand je pète ! » dit-elle au bas des escaliers, juste devant notre voisin et Papa Crapaud hilares.
– Depuis que j’ai accouché, Petite Rainette s’amuse avec sa mini poupée à reproduire tout ce que je fais avec Mini-Crapaud : le changement de couche, le mettre dans la balancelle, le prendre dans ses bras pour un câlin et même soulever son t-shirt pour lui donner la tétée. Bon par contre, elle le jette quand « il est pénible »… Niveau bienveillance et douceur on repassera.

*Et pour le reste…
Argent : J’ai fait ouvrir un livret A pour chacun de mes enfants. Ainsi, nous pourrons leur mettre régulièrement de l’argent et surtout déposer directement ce qu’ils recevront lors d’anniversaires ou de fêtes.
  La facture de l’hôpital a mis près d’un mois à nous parvenir. J’avais fini par croire que nous allions en être exempté… Raté lol
  DEUX petites ventes cette semaine, c’est assez soft ces derniers temps.


  Mon retour aux courses me fait faire quelques achats extra pour Petite Rainette, de quoi l’occuper pendant un certain temps :
* Deux figurines des Trolls (2.99€ l’unité)
* Un Shopkins (2.99€)
* Une lampe phosphorescente Licorne de Canal Toys à décorer soi-même à 12.99€ (moins cher que sur le net)
* Un cahier d’activité et de stickers Disney – Princesse Raiponce à 5.65€
* Et un livret rempli de petits autocollants à 4.99€
  Papa Crapaud récupère une veste pour lui, un abri de jardin neuf et un tapis pour enfant, les fameuses pièces de puzzle avec des chiffres et des lettres, qu’il faudra nettoyer. C’est toujours mieux quand c’est gratuit !
  Mini-Crapaud a encore été gâté pour sa naissance, par ma mère, ses collègues et mes grands-parents. Par contre, j’ai dû mettre les olas pour Petite Rainette car ses deux grands-mères ont la fâcheuse habitude de lui offrir quelque chose à chaque fois qu’elles la voient. Sauf que Petite Rainette en a fait une association : voir Mam’Anoure/ Mamie Nouille = avoir un cadeau. Donc, quand elles les voient, la première chose qu’elle dit, c’est « il est où mon cadeau ? ». Elle n’a donc plus le plaisir de voir ses grands-mères pour elles-même mais seulement celui de s’attendre à recevoir quelque chose. Ce qui est loin d’être plaisant pour elles, même si elles se sont mises dans cette situation de leur propre chef… Venez pas vous plaindre !!

– Sorties : Je profite de pouvoir à nouveau me déplacer sans peine pour aller chercher Petite Rainette à pieds, jusqu’à son école. Ce serait dommage de ne pas profiter de ce merveilleux temps !
  Le 11, je sors seule avec Mini-Crapaud et retrouve le plaisir de conduire après deux mois sans avoir touché au volant. Je file à Kiabi récupérer ma commande et faire quelques achats. Puis, je me rends à la maternité pour prendre mon rendez-vous post-natal car je ne parvenais pas à les joindre au téléphone. En attendant mon tour à l’accueil, je tente de regarder l’heure sur mon portable, mais constate que je ne l’ai pas sur moi. J’ai beau retourné mon sac, rien. Bon pas de panique, on réfléchit. La dernière fois que je l’ai eu j’étais justement dans les rayons de Kiabi et répondez à Papa Crapaud. Puis je l’ai mis dans mon sac et me suis rendue au point retrait colis. Ah oui, je me souviens l’avoir sorti pour donner le code barre du colis mais pas de l’avoir rangé… Damned, va falloir que j’y retourne !
Bon d’abord, un détour par la banque pour prendre un rendez-vous la semaine suivante histoire d’ouvrir des livrets pour les enfants et faire opposition aux deux prélèvements frauduleux – qui n’en sont finalement pas. Par chance, comme c’est un prélèvement direct sur le compte, nous n’aurons pas à changer de carte – deux fois en moins de 6 mois, ça aurait fait beaucoup. Et hop, on est reparti chez Kiabi, ouf ! Mon portable a été soigneusement rangé dans un tiroir. Merci, plus qu’à retourner tranquillement à la maison, après cette matinée bien remplie !
   Le 17, je retourne donc à la banque pour ouvrir des livrets A, fermer un LDD, encaisser un chèque et rendre un courrier arrivé à notre adresse mais qui était destiné à quelqu’un d’autre. Il s’agissait en fait de notre voisin d’à côté qui est à la même banque et à le même conseiller que nous, ils se sont juste trompés sur le numéro de la maison !
   Après avoir laissé Papa Crapaud faire les courses, je reprends désormais ma corvée mon petit plaisir hebdomadaire. Et là, je l’apprécie d’autant plus, me permettant ainsi une bonne heure voire deux de solitude, libérée de mes obligations de maman, surtout quand vos journées sont calées sur le rythme de Mini-Crapaud, mais en n’ayant pas forcément la possibilité de dormir autant que lui vu que j’ai une grande à gérer et des obligations comme tout le monde.
  Le 25 nous sommes allés inscrire Petite Rainette dans sa nouvelle école. Tout est en ordre, reste plus qu’à rencontrer sa maîtresse et visiter les lieux le mois prochain !
J’en ai profité pour faire un tour dans notre future maison et ainsi voir en direct l’avancée des travaux – Papa Crapaud bosse super bien. J’ai hâte d’être de l’autre côté, mais quand je vois le bordel de poussière, je me dis qu’on n’est pas plus mal dans notre logement actuel en attendant. Puis je me suis rendue avec les enfants chez Mamie Nouille pour passer la journée avec elle, puis chez Pépé et Mémé Nouille leur rendre une petite visite et leur présenter leur arrière petit-fils. Moment d’émotion intense pour eux, en particulier lorsque j’ai dit à Pépé Nouille que Mini-Crapaud portait son prénom en deuxième prénom.

Autre : Mon séjour à la maternité ayant été fort agréable, Papa Crapaud a suggéré d’offrir une boîte de croissants/pains au chocolat au personnel de jour et de nuit. Excellente idée validée et exécutée quelques jours après ma sortie. Même si c’est « leur boulot », il est toujours agréable de savoir que celui-ci est apprécié des autres !

– La chanteuse Maurane est décédée. L’une de ses plus belles chansons pour moi, L’un pour l’autre.
– Un projet photo magnifique !
– De superbes dessins qui en cachent d’autres !
L’alphabet, c’est tout un art !
– Que de jolies sculptures en papier !
Un projet photo « Dollment » joli 😉
– Anecdotes à la plage, chez les fruits et légumes !
– Quand Star Wars rencontre le monde des insectes !

Un petit tour chez Ma Famille Nombreuse au Naturel et Monkey Dose.
Puis une idée de recette pour déodorant maison chez Douceur des îles.
Un article d’une maman que j’ai beaucoup apprécié.
  Un article sur les métiers de la haute couture.
  Voici un film d’animation que j’ai hâte de voir !

– Voici quelques « talents » qui pourraient vous plaire : Tape Face, The Sacred Riana, Boogie Storm (on ne les présente plus), Light Balance et Darci Lynne.

Publicités

Quoi de beau en Avril 2018 ?

Chii.full.400312.jpg

Je vous invite à lire ce petit aparté, un complément de ce mois-ci !

*J’apprécie…
– Avec 3 semaines d’avance, j’ai mis au monde notre Mini-Crapaud le 22 avril !
– J’ai encore été gâtée pour mon anniversaire. Des sms, des messages facebook et des appels, notamment celui de My Bro’Nouille qui m’a fait très plaisir car je l’ai rarement au téléphone, lui qui se contente d’habitude d’un petit sms.
Puis un joli plateau contenant quelques décorations de Pâques et une lettre faite par Mamie Nouille et Petite Rainette. Trop mignon !
– Pôle Emploi appelle pour m’expliquer le pourquoi du refus d’indemnisation. J’ai le droit à mes 3 semaines, mais il faut pour cela la fiche de paie de Mars. Affaire à suivre !

*J’apprécie moins…
– Les paperasses et coups de fils administratifs. Surtout lorsque l’on doit imprimer et tout envoyer par la Poste. Malheureusement, quand c’est pour faire valoir ses droits, on ne peut que se résoudre à faire ce qu’il faut !
– J’appelle également la CPAM pour savoir où en est mon dossier congé maternité. Apparemment, ils n’ont pas reçu les papiers envoyés la semaine précédente. Bon, plus qu’à tout renvoyer. Je leur laisse de nouveau une semaine, et là, ils m’annoncent qu’en fait si, ils ont bien les premiers documents, et passent donc le traitement de mon dossier en urgence… A devenir dingue je vous dis !
– De tomber malade le dernier mois de grossesse. La loi des séries je vous dis !
– Je suis furieuse : La Voix du Nord Villeneuve-Pévèle-Mélantois s’est trompé dans la publication de la date de naissance de mon fils. J’ai donc été gentiment porter réclamation auprès de leur page Facebook.

*Le Petit Monde Chemin Faisant.
Les gens qui me regardent avec des yeux écarquillés quand ils voient mon énorme ventre. Franchement, ça me gonfle, le respect vous connaissez ?
– Tous les amis et Pap’Anoure qui se rendent disponibles pour aider Papa Crapaud dans les travaux de la maison. Je les remercie chaleureusement car leur aide nous est très précieuse et fait bien avancer le schmilblick !
– Quand ton propriétaire dit venir pour changer le ballon d’eau (et donc couper l’eau) vers 8h et qu’il se pointe à 9h45… Heureusement, connaissant à force l’énergumène, je n’ai pas attendu qu’il ait fini ce qu’il avait à faire pour pouvoir faire ce que je devais faire. J’ai largement eu le temps de faire tourner mon lave-vaisselle avant qu’il n’arrive !
– Le plombier qui accompagnait justement mon proprio pour le changement du ballon. Il demande à notre voisin du feu pour allumer son chalumeau. T’es plombier et t’as pas ce qu’il faut pour allumer ton chalumeau ? Non mais allô quoi ! XD
– Toutes les personnes qui ont un temps d’arrêt suivi d’une réaction ébahie quand on leur annonce que notre fils est né le même jour que notre fille, mais à 4 ans d’intervalle !
– Tous les membres du personnel de l’Hôpital Privé de Villeneuve d’Ascq à s’être occupé de moi, de près ou de loin, de jour comme de nuit, durant mon séjour post-accouchement. Ils sont au top, très à l’écoute, serviables et font leur travail comme il faut. Grâce à eux mon séjour a été facile, agréable et restera un bon souvenir !
– Cette vilaine dame qui râle parce qu’elle ne peut pas passer dan le rayon pyjamas à cause de ma poussette. Alors premièrement, j’étais là la première ; deuxièmement elle a bien vu de loin que ma poussette était dans le passage, elle a donc volontairement agi de manière stupide ; troisièmement, à aucun moment elle n’a demandé à ce que je m’écarte gentiment pour passer, alors que j’étais concentrée sur ma recherche d’un nouveau pyjama : les yeux rivés sur les articles, je n’ai absolument pas vu que quelqu’un voulait passer. Et quatrièmement, il lui suffisait de deux pas de côté pour passer dans la rangée juste à côté. Je conclus qu’elle voulait volontairement me faire chier, je ne vois que cela ! Côanasse !

*Santé – Beauté – Alimentation.
– J’ai tellement mal au bassin, que je souhaite sincèrement accouchée avant le terme. Etant désormais entrée dans les 4 dernières semaines, celles où bébé fait plus de gras qu’autre chose, je pense faire en sorte d’activer le travail, tout en gardant assez d’énergie pour l’accouchement lol
– Mon acné inflammatoire est revenue en force. Comme lorsque j’étais proche du terme pour ma 1ère grossesse. Je devrai de nouveau arrêter les produits laitiers mais mes envies de grossesse sont plus fortes… Et c’est une catastrophe ! Je reprendrai les choses en main après l’accouchement.
– Après plusieurs mois à être parvenue à esquiver tous les microbes des gens qui m’entouraient, voici malheureusement que je rechute le dernier mois de grossesse. Petite Rainette étant fort malade ces derniers jours, cela aura eu raison de moi !
Et je pense refaire à peu de chose près la même chose qu’en novembre, en plus soft. Je n’ai des quintes de toux que la nuit. Mais là est bien le problème : je dors quand ?
– Je réussis à allaiter mon fils. Même si les débuts sont fatigants je suis contente d’y parvenir, vu que cela avait été un véritable échec pour ma fille.
– Comme promis par ma sage-femme, la péridurale aura été allégée en produit, d’où un endormissement moindre, un ressenti des contractions réels et peu douloureux. Cela a facilité grandement mes poussées pour faire sortir bébé et j’ai retrouvé quasi immédiatement l’usage de mes jambes après les deux heures d’attente après l’accouchement.
– Par contre, une fois arrivée en chambre, alors que la sage-femme m’explique que pour aller aux toilettes, il faudra les appeler, je lui signale que j’aimerai y aller tout de suite justement. Je m’y rends facilement et fais ma petite affaire. J’ai alors ressenti un gros vertige et me suis « endormie ». Enfin, c’est ma version des faits puisque je me suis mise à rêver. Mais celle de Papa Crapaud est tout autre. Alors qu’il discutait avec la sage-femme en attendant que je finisse justement ma petite affaire, ils entendent un « boom » sourd, se regarde et il m’appelle. Pas de réponse. Effectivement, je me suis évanouie sur le trône ! La classe avec la culotte au bas des chevilles lol la sage-femme me « réveille », me demande si ça va. Moi oui, juste très fatiguée. Apparemment je suis fort pâle. Mais je lui signale ne pas avoir fini et reste encore aux toilettes. Et c’est à ce moment-là que je sombre de nouveau dans l’inconscient et me mets de nouveau à rêver. Mais une fois encore, la version des faits de Papa Crapaud est plus inquiétante : de nouveau évanouie, je me mets en fait à convulser et la sage-femme demande à Papa Crapaud d’aller chercher de l’aide pour me maîtriser. J’ouvre les yeux quelques courts instants plus tard, qui ont paru une éternité pour lui. Mais pour moi, tout va toujours bien. Je me rhabille, dis juste être très fatiguée et Papa Crapaud me tend une barre de Kit-Kat pour me redonner des forces.
– Comme j’ai le moral et que je tiens à vivre pleinement cette nouvelle maternité avec mon fils, j’ai décidé que, pour l’instant, et pour favoriser un bon allaitement, je me ferai plaisir niveau nourriture. Pas de régime amincissant tout en faisant attention à mon poids évidemment. Je suis très contente de parvenir à l’allaiter, alors je mets toutes les chances de mon côté !

*Les astuces de La Grenouille.
Comme on ne l’entend pas souvent, je me suis dit qu’ajouter une petite rubrique à son nom serait sympa. Après tout, on est chez la Famille Batracien !
Vous retrouverez ici toutes sortes d’astuces et de conseils, approuvés par Maman Grenouille et La Grenouille elle-même. Bonne lecture !
Economie : Je vais reprendre quelques conseils déjà vu sur les récap’ mensuels. 
Pour avoir de l’argent de côté, vous pouvez mettre chaque fin de semaine 10€ + l’excédent pour obtenir un résultat finissant par zéro sur votre compte. Par exemple, il vous reste 1234,56€, vous mettez 10 + 4,56€. Ainsi vous commencez chaque semaine avec un chiffre rond, ce qui simplifie vos calculs.
– Vous pouvez également attendre la fin du moââs et vous mettez la moââtié de ce qu’il vous reste de côté.
– Pour vos courses hebdomadaires, établissez un budget. Sur une année, reportez et additionnez vos dépenses mensuelles puis divisez par 52 (le nombre de semaines dans une année). Essayez ensuite de maintenir cette moyenne et de ne pas la dépasser. S’il vous arrive de dépenser moins que prévu, mettez de côté ! Vous pouvez faire cela également pour tous les autres types de budget.

A vous de choisir si vous les mettez sur un compte où l’on peut transférer immédiatement en cas de besoin, ou pas !
– Vous achetez des marques ? Faites un tour sur le net pour voir s’il n’y aurait pas quelques coupons de réductions. Même 0.50€ c’est toujours cela de pris !
– Vous passez par internet pour vos achats (autres que nourriture) ? Prenez le temps de comparer les prix. Repérez tout d’abord ce que vous voulez, puis cherchez ce même modèle sur plusieurs sites. La différence peut se monter à 10€ voââre plus, ce n’est donc pas négligeable. Pensez à leboncoin également ! Il arrive parfoââs que des personnes vendent exactement ce que vous cherchez, neuf ou proche du neuf, pour bien moins cher qu’en magasin !

Femme enceinte : Maman Grenouille est en plein dedans, elle sait de quoââ elle parle !
– Votre ventre devient si imposant qu’il vous est désormais difficile voââre impossible de vous relever seule une foââs accroupie ou sur les genoux ? Lorsque vous êtes dans votre baignoââre, si elle est assez grande bien sûr, installez un marche pied d’au moins 25 cm de haut pour vous asseoââr dessus pour vous laver.
Attention à ne pas mettre d’eau partout cependant. Cela vous évitera de rester coincée jusqu’au retour de votre homme ou, pire, de vous fouler/casser les poââgnets en tentant de vous relever avec la force de vos petites mimines ! Cela arrive plus souvent qu’on ne le pense !

Utilisez cette technique pour ranger vos courses dans les meubles bas, le frigo, ou lorsque vous nettoyez des parties basses ou en mettant/sortant le linge du lave-linge.
De plus, cet investissement n’est pas « perdu » puisqu’il servira à votre enfant lorsque vous lui apprendrez l’autonomie devant le lavabo par exemple !
Vêtements : Les aisselles de vos vêtements couleurs ou foncés sont blanches ? C’est le résultat de la sueur mêlée aux particules de  déodorant, et cela se voââât une foâââs sec. Et ça ne part pas au lavage ? A sec, mettez du citron liquide (les petites bouteilles rondes et jaunes) sur toute la tâche et laissez bien pénétrer. Puis mettez ce vêtement au lavage, comme d’habitude. Succès garanti !

*Et pour le reste…
– Argent : J’ai reçu une belle somme d’argent pour mon anniversaire. Je la garde précieusement pour l’utiliser à bon escient le moment venu !
– Comme le mois de Mai va être financièrement très dur, j’ai demandé de l’aide à ma famille. Mes grands-parents se sont proposés et m’offrent plus que souhaitait. Mamie Nouille nous aidera également pour faire un plein ou deux de courses. Un coup de pouce plus que bienvenu, que ce soit d’une manière ou d’une autre, qui nous permettra de maintenir la tête hors de l’eau !
– Papa Crapaud a été acheter les tétines de biberons et les tututes nécessaires pour l’arrivée de Super Baby, ce qui boucle la liste des valises maternité !
– J’ai finalement reçu mon indemnité chômage du mois de Mars !! Ça fait plaisir et nous soulage moralement pour Mai et Juin, deux mois jouant financièrement aux montagnes russes.
– Il y a des mois comme ça, où tu galères financièrement parce que tu es censé avoir des droits qui ne te sont pas payés, généralement pour des retards sur les dossiers, des paperasses qui mettent du temps à arriver, etc. Et il y a des mois où les sommes tombent toutes sur une très courte période. C’est le cas pour nous ce mois-ci, qui sera ainsi bien plus facile à gérer que prévu. Un ÉNORME soulagement !!

lit-parapluie-pliant-sven-plus-avec-accessoires
– J’ai également réceptionné le Lit-parapluie SVEN Plus et il est topissime, une superbe affaire avec de nombreuses options !
– Papa Crapaud a été récupérer ma commande Kiabi au magasin. Tout y était, Super Baby a ainsi ce qu’il faut pour la maternité, et quelques trucs pour la maison.
Il a également été acheter quelques vêtements pour Petite Rainette, à Auchan, profitant d’un bon de réduction de 5€ pour 20€ d’achat. Et franchement, il a super bien choisi ! 2 t-shirts et 3 leggins, bien assortis ! Puis un coussin à langer pour mettre dans la salle de bain.

– Sorties : Le 1er avril, nous avons fait un petit Buffalo à trois, pour fêter mes 31 ans et notre 1 ère année de fiançailles.
– Mardi 3, j’ai dû me rendre sur place pour prendre rendez-vous avec un anesthésiste (incontournable pour un accouchement, ne pouvant pas être pris par téléphone, allez savoir pourquoi). Pensant y passer un bout de temps en voyant la quinzaine de personnes dans la salle d’attente, je suis finalement repartie au bout de 5 minutes. La prise de rendez-vous est en fait rapide, c’est le rendez-vous lui-même qui peut demander de la patience… Mam’Anoure m’a d’ailleurs gentiment proposé de me déposer et me reprendre pour gagner du temps, sinon je n’aurais pu m’y rendre avant jeudi matin, ce qui paraît lointain quand on a peur d’accoucher avant terme !
Puis, pour le rendez-vous même, arrivée une demi-heure à l’avance, il se trouve que la patiente juste avant moi n’étant pas présente, je suis passée de suite. A peine le temps de lire 3 pages de mon livre lol en sortant, je me suis rendue au petit kiosque de l’hôpital pour prendre une boisson et le dernier magazine Flow, précieusement rangé dans mon sac pour la maternité !
– Nous sommes allés rendre visite à nos amis les belges le week-end du 15 avril. Oui j’ai bien dit NOUS. Comme je suis dans mon dernier mois, période où bébé peut naître sans que cela soit dangereux pour lui (surtout à partir de la 37ème semaine), que Super Baby est bien portant et que cela fait plus d’un mois et demi que je m’interdis les « voyages » et sorties trop éprouvantes pour justement atteindre la « bonne période », j’ai décidé que je me ménagerai moins !
– Le 29, pour reprendre doucement l’habitude, je suis allée faire les courses avec Papa Crapaud et Mini-Crapaud. L’occasion de voir comment je m’en sors physiquement et de faire un bon plein de courses.
Le soir venu, pour profiter de l’absence de Petite Rainette, nous nous rendons avec Mini-Crapaud au Buffalo, pour célébrer sa venue au monde. Le problème lorsque l’on va un dimanche soir au Buffalo, c’est que le personnel est au minimum et très souvent, ce sont des étudiants qui travaillent. Dont certains débutant à peine. Le dimanche soir étant considéré comme une soirée « cool » (peu de clients), il n’y a donc pas de rush. Sauf que ce soir-là, il y a eu plus de monde que prévu. Les deux côtés du restaurant étaient déjà bien remplis quand nous sommes arrivés et il n’y avait qu’un serveur par côté. Et nous avons eu le droit à la moins réactive des deux… Une heure. Il s’est écoulé une heure entre le moment où nous avons été installés à table et celui où nous avons eu nos cocktails. Le repas a suivi 20 minutes après, mais pas les sauces ni les boissons accompagnantes. Nous avons du réclamer auprès des barmans car la serveuse ne revenait pas. Le dessert a suivi finalement rapidement avec l’addition. Oh et ajoutez à cela qu’à chaque fois qu’elle venait à table, elle nous disait « Bonjour » ou « Bonsoir ». Cela devenait vraiment ridicule. Le repas fut bon, en particulier mon pavé de cœur de rumsteak, saignant désormais puisque j’ai accouché et la nouvelle présentation de la mousse au chocolat, dans un ramequin plutôt que dans une coupe, avec des copeaux de chocolat par dessus est idéale. Dommage que le service est été aussi pénible. Ah et un autre détail qui m’a plu : aux toilettes, il y a un toilette handicapé femme, un toilette handicapé homme, et dans chacun d’entre eux, une table de change pour les bébés. Parfait, aucun sexisme !

Autre : – Mes valises et mon sac maternité sont prêts, reste à mettre les trucs de dernier moment (brosse à dents, à cheveux…). On verra si j’arrive à tenir jusqu’à la dernière consultation ou si Super Baby arrivera le 1er !
– Étrangement, j’ai une furieuse envie de faire du ménage et du tri/rangement. On dit qu’à l’approche de l’accouchement, l’instinct maternel nous oblige à « préparer le nid », comme une chatte qui cherche un endroit isolé quelques jours avant de mettre bas. On appelle cela le « syndrome de nidification« . A voir si c’est vrai !
J’ai donc nettoyer et ranger entièrement le meuble TV, réaménager le petit coin boîtes à jouets de Petite Rainette, ce qui fait que j’ai gagné un panier de rangement ; le frigo ; balayé les escaliers ; nettoyer les sols des chambres, fermé un nouveau carton pour le déménagement et préparer un autre pour y ranger les plaids.
Ce qui est bien quand on range, c’est que l’on retrouve parfois des choses inattendues. Dans la chambre de Petite Rainette, dans un sac cartonné où j’avais rangé les housses matelas bébé, j’y ai également retrouvé mon tire-lait et un biberon anti-colique Dodie ! Puis dans le siège-auto bébé, dans la cachette arrière, j’y trouve également 5 petites serviettes type lange. Au moins, j’ai un petit stock désormais ! Super Baby va être au top avec tout cela ^^

– Mini-Crapaud a été gâté pour sa naissance, avec de nombreux vêtements, une peluche lapin et une tortue, deux doudous dont un offert par la maternité.

– Il y a toujours de l’espoir, cela prend juste du temps parfois : quand une enzyme mange du plastique, on crit « Hourra ! ».
– Voilà pourquoi il serait préférable de privilégier les circuits courts dans nos achats alimentaires.

2 enfants le même jour.

efa13c608005ebba994790fbfc2a1117.jpg

Ou cette soirée que j’ai titré avec beaucoup d’humour : « Silence et hurlements ».

Quand on vous dit 2 enfants le même jour, vous pensez surement à jumeaux ? Ou jumelles ? Mais pourquoi pas une troisième possibilité ? C’est ce qui vient de m’arriver !

3 semainesle 3, toujours dans ma vie. Il me restait pile 3 semaines avant le terme, le samedi 21 avril. J’avais donc parcouru le plus gros et le plus dur chemin d’une grossesse. On dit qu’arrivée à 37 SA, on peut souffler car le bébé peut naître sans crainte, tout est en place.
Cette grossesse n’ayant pas été des plus agréables – je vous laisse lire mes récapitulatifs mensuels -, avec au 7ème mois un col qui s’ouvrait déjà et de ce fait, une mise au repos forcée, qui s’est quand même soldée par 2 jours d’hospitalisation. Autant dire que chaque journée et chaque semaine en plus était une victoire !
Mais à la proéminence de mon ventre, tout sur le devant depuis le 6ème mois, beaucoup se disait et me souhaitait même d’accoucher dès que la limite « Safe » serait atteinte. Et j’étais bien de leur avis, car marcher était devenu vraiment laborieux. De ce fait, dès la 36ème semaine, j’ai eu des pulsions de gros ménage et j’ai insisté pour aller me promener avec Papa Crapaud. Des sorties qui me font mal physiquement mais du bien au moral après plusieurs semaines sans rien faire qui ne risquerait de déclencher un accouchement prématuré.
J’avais même fini par dire que, vu comment s’était passée cette grossesse, je ne serai pas surprise d’aller à terme malgré tout. Puisqu’elle m’avait bien embêté durant tout ce temps, pourquoi ne le ferait-elle pas jusqu’au bout ?

Je me rends à ma dernière consultation le 20. Vérification du col douloureuse, au point de ne pas savoir retenir un sursaut et un « Aïe » de douleur. Mon gynéco s’excuse et explique que le col (côté bas) est ouvert à deux centimètres et que la tête du bébé pose déjà sur le col, d’où cette sensibilité accrue. Quelques douleurs persistent en sortant mais se calment le soir venu.

Le 21, nous nous rendons chez les parents de Papa Crapaud notamment pour profiter de la présence de sa sœur, remontée juste pour le week-end. Nous prenons l’apéro dehors et je me goinfre d’ailes de poulet légèrement pimentées. Pour retourner à la voiture, ma démarche est, comme à chaque fin de journée, lente et pesante. Peut-être un peu plus que d’habitude d’ailleurs.
Constatant qu’il est plus de 20h30 et que je n’ai aucune envie de faire à manger, je propose à Papa Crapaud de s’arrêter prendre une frite pour être tranquille. Durant le trajet voiture, je ressens 3 contractions à peine plus fortes que celles de d’habitude, en moins de 15 minutes, mais les range néanmoins dans la case fatigue quotidienne. Nous mangeons et durant le repas, je crispe un peu les doigts et demande finalement en rigolant à Papa Crapaud : « J’espère que t’as du carburant (= assez d’énergie) pour ce soir ? – Heu oui mais pourquoi ? – J’ai l’impression que ce n’est pas comme d’habitude ».
Nous mettons Petite Rainette au dodo, et je reste dans le canapé à jouer à ma 3DS. A 21h30, heure à laquelle j’avais perdu les eaux pour ma 1ère grossesse, une forte contraction ressentie jusque dans les reins me fait grimacer. Et je sais que lorsqu’elles se ressentent jusque là et pas uniquement au niveau des abdos, c’est signe de vrai travail. Je prends néanmoins un Spasfon et Papa Crapaud propose de descendre les valises maternité, au cas où. J’accepte plus par précaution. Au bout de 20 minutes, et durant ce labs de temps, je me rends bien compte que le Spasfon est inutile, je souffre vraiment, durant moins de 15 secondes certes, mais cela me cloue sur place toutes les 5 à 7 minutes. Allez, je me lève, me prépare à suivre le protocole pré-accouchement : mettre un Microlax pour purger (on évite ainsi une « cacastrophe » lors des poussées pour faire sortir bébé lol), puis une douche pour être propre pendant que Papa Crapaud prévient Pap’Anoure pour venir garder Petite Rainette. Microlax inutile, l’une des contractions m’aide à me « soulager » avant même de pouvoir le mettre. Tant mieux car gain de temps – ce médicament peut mettre au moins 15 minutes à agir, et quand on souffre, on n’a pas envie d’attendre. Quelques difficultés à me laver avec les contractions suivantes, surtout maintenant que je ne parviens plus à être silencieuse (la salle de bain étant juste en-dessous de la chambre de Petite Rainette, j’ai peur de la réveiller, mais cela ne sera pas le cas).
On se rhabille, Papa Crapaud descend les valises, rapproche la voiture au moment où son père arrive pendant que je hurle ma douleur dans le garage. Les 7 minutes de voiture me paraissent une éternité, je ne fais que crier à chaque contraction. J’encourage même Papa Crapaud à rouler un peu plus vie que la vitesse autorisée (ouh pas bien) sans exagérer non plus. Il propose alors de mettre un peu de musique pour me détendre. Je hurle gentiment que je n’en veux pas, que ce sera silence et hurlements pour moi. Arrivés à la barrière de sécurité, suivant une autre voiture, cette dernière met un temps fou à s’ouvrir, je maudis momentanément le chauffeur d’en face (même s’il n’y peut rien) et la personne censée appuyer sur ce fichu bouton d’ouverture.
Je descends de la voiture, une nouvelle contraction m’empêche de marcher, je m’agrippe tant bien que mal au bras de Papa Crapaud. Le vigile sort son téléphone pour que les sage-femmes descendent rapidement avec un fauteuil roulant. Je m’assois avec difficulté, nous prenons l’ascenseur et nous rendons tout de suite en salle d’examen. Le col est bien ouvert, annoncé à 6 cm juste au moment où Papa Crapaud me rejoint, direction salle de travail sans aucune hésitation. Tant de centimètres en si peu de temps (1h à vue de nez), je comprends désormais pourquoi je douillais autant !
Il est 22h45, je souffre vraiment mais suis bien épaulée par les sage-femmes et les écoute au mieux pour gérer mes contractions. Papa Crapaud m’encourage même à lui broyer le bras si nécessaire lol
« Vous souhaitez la péridurale ? – Oh oui absolument » ai-je répondu vivement, juste au moment où une nouvelle contraction se lançait. Une fois en salle de travail, à force de morfler depuis plus d’une heure, ma patience est à bout et je demande donc si l’anesthésiste arrivera vite car j’ai peur que le col soit finalement trop ouvert pour avoir le temps de profiter de la péridurale. Il arrive quelques instants après, son travail interrompu à deux reprises par l’assaut de contractions. Puis à 23h15, tout est posé et la péridurale fait effet dans les deux minutes qui suivent. Par contre, j’ai l’impression qu’elle fonctionne plus du côté droit que gauche – ce qui sera effectivement le cas. Vérification du col : 8 cm, nous n’avons plus qu’à patienter. D’ailleurs, en constatant l’heure – 23h30 -, Papa Crapaud et moi nous disons : Dans 30 minutes ce sera l’anniversaire de Petite Rainette.
Effectivement, le 22 avril, c’est la date de naissance de mon aînée. Et vu ce que je ressentais, je savais pertinemment que Super Baby, désormais Mini-Crapaud, viendrait après minuit.
A minuit justement, ultime vérification, col à 10 cm donc totalement ouvert. Poche des eaux bombante. « On va laisser la nature percer la poche, nous ne sommes pas pressés, le travail est au top. Si vous sentez que ça coule, bipez-moi ». A 00h20 je sens un petit écoulement : la poche a fissuré, la sage-femme me propose de l’achever pour être tranquille. J’accepte, elle vide le tout dans une bassine et en profite également pour vider ma vessie. « Maintenant, si vous sentez que cela pousse vers le bas, comme pour aller à la selle, vous me bipez sans hésiter ».
Cela ne tarde pas, mais je préfère attendre pour ne pas avoir à pousser comme une malade. Après 3 poussées basses ressenties, je me décide à biper. Parfait, bébé est bien descendu, je peux même toucher sa tête à l’entrée. « Allez, on se positionne, bébé sera sorti d’ici 5 minutes. Vous poussez deux fois à mon avis, et vous l’aurez dans les bras ». La gynécologue obstétricienne est là, on me demande de poser les jambes sur l’étrier : pas de problème pour la gauche ; la droite elle, endormie, ne bouge pas et tombe même sur le côté du lit, Papa Crapaud et moi rigolant en l’attrapant tant bien que mal pour l’installer. « Attrapez vos jambes, on inspire, on bloque et on pousse ». Effectivement, en deux poussées, Mini-Crapaud fut là !
Ce fut un accouchement parfait ! Un souvenir mémorable pour ma seconde et dernière grossesse. Je suis heureuse de pouvoir me dire que oui, j’ai eu un accouchement rapide et efficace, un « accouchement comme il faut ». Certes, j’ai bien douillé lors des contractions pré-péridurale ; mais finalement, cela a tellement bénéficié à l’accouchement que ce n’était pas plus mal.
Notre fils est donc né le 22 Avril, tout comme notre fille 4 ans auparavant ! Ce qui fait bien 2 enfants le même jour !!

 

Quoi de beau en Mars 2018 ?

img-2606787d98.jpg

*J’apprécie…
– Je suis très fière de vous annoncer que nous sommes désormais propriétaires ! Que de changements pour 2018 ! Maintenant, Papa Crapaud attaque les travaux !
– Le temps printanier qui s’installe doucement.
– Manger les œufs en chocolat de Petite Rainette parce qu’elle n’aime pas cela !
– 31 ans le 31 Mars, et voilà une année de plus au compteur ! Lire la suite

Quoi de beau en Février 2018 ?

carnaval.jpg

*J’apprécie…
– Le soleil qui dure plusieurs jours. Des jours neigeux qui n’en sont finalement pas. Papa Crapaud a d’ailleurs pu finir plus tôt un vendredi pour routes enneigées… alors qu’il n’y avait rien !
– Quelques petites ventes ce mois-ci ! Et le Lutin des pièces timide mais on s’en contente ^^ Lire la suite

Quôaaa de beau en Janvier 2018 ?

Render-3.png

*J’apprécie…
– Le 1er mercredi des soldes, normalement, je devais travailler toute la journée. Finalement, Têtard A. étant patraque, ses grands parents ont préféré le garder au chaud et m’ont permis de finir à 10h30. J’ai ainsi foncé à Kiabi pour quelques emplettes soldées hihi !
– Durant la seconde semaine, je n’ai travaillé que jeudi et vendredi, puisque les jours précédents, Têtard A. avait la gastro. Et le mieux dans tout ça, c’est que je suis payée quand même. Lire la suite