Quôaaa de beau cette semaine ? #9

Du 18 au 24 Juillet.

sénègue dicton

« Si je ne prends pas mon temps pendant mes vacances, je ne le prendrai jamais« . Pensée du mercredi matin, parce que mon cerveau, sur le coup, restait dans ses habitudes d’empressement pour être à l’heure dans mes courses.

* J’apprécie…
– Ma mutuelle qui a bien pris en compte mon changement d’échelon . Je suis happy 🙂 Une bonne chose de faite !
– D’éteindre mon téléphone presque toute la journée. Surtout parce qu’au final, je reçois rarement des appels ou des sms. Et encore moins d’urgence. C’est même pas arrivé depuis au moins 3 ans…
Petite Rainette qui apprécie désormais « Ponyo sur la falaise« . Ça nous changera des Minions !
– Finalement, l’une des personnes que j’aime le plus au monde, va bien mieux que je le pensais. (voir raison dans « j’apprécie moins »). Je vais maintenant régler mes comptes avec la personne qui a failli me monter contre elle…
Papa Crapaud en vacance vendredi soir !
– De manger des cerises bien noires !

* J’apprécie moins…
– Que l’une des personne que j’aime le plus au monde pourrisse ma semaine dès le lundi matin. Que du bonheur…
– La nuit de chiotte lundi soir à cause du lundi matin.
– Une acheteuse potentielle, pour qui j’ai envoyé des dizaines de photos plus précises pour qu’elle fasse sont choix dans des articles, et qui n’a finalement plus du tout donné de nouvelles. Ras-le-bol ! La Grenouille en a marre de perdre son temps !
– D’avoir plein de choses à faire… Les vacances, sans que ce soit vraiment le cas !
Petite Rainette qui est dans une période de caprices et de surexcitation agaçants ! Vive les têtards…
– D’avoir un début de psoriasis sur un coude. Fabuleux !

Souvenir : L’assistante maternelle, pour qui j’avais fait un dessin, avec une grande jupe triangulaire (parce qu’à l’époque, je dessinais toujours les jupes comme ça) et qui avait ri en voyant le résultat. « Ben quoi, c’est vrai, t’es toujours en jupe ».

Une sortie avec mon amie C. Ça, on apprécie énormément !
Malgré un coup de téléphone de merde qui avait bien foutu mon moral en l’air lundi matin, j’ai déposé Petite Rainette chez sa nounou le temps de profiter d’un demi-journée avec mon amie. Comme ça, on a évité les caprices de la dernière fois. On a pu discuter, faire les magasins et déjeuner à Pizza Paï. Ainsi, on a une fois encore constaté que nous avions de la famille proche qui nous avaient gâché la vie ou la gâchaient encore. Mais cela nous obligeait à nous prendre en main seule et à réussir dans la vie sans rien leur devoir. A Pizza Paï, j’ai profité du menu du même nom : buffet froid à volonté, un plat de tagliatelles à la carbonara et une mousse au chocolat + un Oasis tropical. C’est pour moi le menu le plus intéressant niveau quantité-prix. Et au moins, j’ai pu faire mon quota fruits-légumes ce jour-là haha morceaux de pastèque, carottes râpées, pêche au thon et cornichons, sans compter le taboulé.
Notes de La Grenouille : Plus tard dans la semaine, elles se sont éclatées en utilisant la nouvelle fonction du chat Facebook, qui inclut désormais les GIFs. Écroulée de rire !

Les bafouillages qui font beaucoup rire. A ne pas confondre avec les fameux « lapsus révélateurs ».
Ça nous arrive à toutes et à tous, à n’importe quel moment de conversation, avec n’importe qui. Le plus gênant est quand cela se produit avec une personne qu’on ne connait pas, ou avec son patron ou les beaux-parents.
Ici, Papa Crapaud avait eu une phrase très drôle qui est restée : « Qu’est-ce qui se pistil ? », un langage somme toute très fleurie. Hier, c’est à mon tour de faire un cafouillage verbal : (en parlant d’une recette de pommes de terre en salade) « et je mettrai aussi du spermsil ». On était écroulé de rire, et Papa Crapaud se proposant pour m’aider à régler ce problème d’ingrédient XD. Bon appétit bien sûr !

What’s news, little frog ? Ou les petits achats extras de la semaine.


Chez H&M : un débardeur vert foncé, un short et un gilet noir.
Chez Tati : deux ceintures, deux débardeurs et des pinces crabes pour Petite Rainette.

Un traitement pour Petite Rainette.
Puisque ses troubles de l’oralité sont toujours un problème, plus d’un an après avoir commencé son suivi par une orthophoniste spécialisée, nous tentons un traitement. Ce dernier, qui doit calmer une éventuelle production excessive d’acidité dans le système digestif, pourrait être le miracle que nous attendons. A un peu plus de deux ans, Petite Rainette ne mange pas comme les têtards sans problème. Le repas du midi et celui du soir sont très limités en diversité et ils ont plutôt intérêt à être exactement les même si on veut qu’elle se nourrisse.
Imaginez votre têtard qui refuse de manger : des pâtes, du riz, des pommes de terre, des fruits, des légumes. Seule la purée de petits pois-carottes Hipp Bio est son apport en légume du midi.

hipp bio pois carotte
Parfois elle accepte deux ou trois pâtes ou l’équivalent d’une cuillère à café de riz. Mais c’est quand elle veut. Et si elle est de mauvais poil avant de manger, c’est perdu d’avance.
Ses troubles de l’oralité ont entraîné un autre trouble difficile à arranger : la néophobie alimentaire. Un têtard sans problème prendra le nouvel aliment dans sa main tout de suite ou assez rapidement et le portera à sa bouche. Et il l’avalera ou le recrachera s’il n’aime pas. Pour Petite Rainette, c’est rejet en bloc de tout ce qu’elle ne mange pas habituellement. Et c’est très dur à gérer.
Les aliments qu’elle mange sans broncher : sa purée du midi citée au-dessus ; tout ce qui ressemble de près ou de loin à du pain ou des biscuits croustillants et de préférence nature ; les Danonino et les compotes Andros ; le poulet, le bœuf, les œufs au plat, le jambon ; des chips. Et en boisson, son lait bébé 3ème âge le matin avec du Babicao, de l’eau, et un peu de jus de fruit. A noter qu’elle peut manger en plusieurs fois certains aliments, comme un biscuit : le matin elle grignote le contour, et quelques heures après, elle finira le reste.
La patience est une vertue. Et celle-ci est mise à rude épreuve depuis un bout de temps.

Miaou ! Miaou Miaouuuuu ! (Traduction : Au s’cours, à l’aide, je suis coincé !)
En entendant des miaulement insistants et répétitifs, j’ai tout d’abord cru qu’il s’agissait de mon chat, souhaitant qu’on lui ouvre une porte. En me levant, mon regard se pose sur la fenêtre d’en face, et je comprends que les cris viennent de là. Un chat, voulant passer par l’entre-bâillement d’une fenêtre en oscillo-battant, s’est retrouvé coincé dans la fente. Difficile donc, même pour un jeune chat, de s’extirper de là. J’allais donc descendre pour lui venir en aide, quand j’ai aperçu une autre voisine qui a eu la même idée. Heureusement que quelqu’un a pu capter son appel à l’aide car, ses maîtres étant absents, il risquait de rester là un bon bout de temps ! Tout est bien qui  finit bien.

Pourquoi je ne veux pas de deuxième têtard (pour l’instant).
Plusieurs raisons : 1 – Sans un domicile plus grand, ce serait stupide. Et je ne chercherai pas dans la précipitation, si je viens à être de nouveau enceinte. Non, je veux investir notre nouveau foyer AVANT pour en profiter et voir s’il nous plaît vraiment dans le cas d’une location.
2 – Nos finances se stabilisent, nous parvenons à mettre de côté tous les mois. Mon salaire sera plus conséquent à partir de septembre. Et nous avons beaucoup de dépenses à gérer, pour ne pas nous retrouver la tête sous l’eau. Et personnellement, je n’ai plus envie de me serrer la ceinture. J’ai envie de dépenser mon argent AUSSI pour moi et pas QUE pour mes têtards.
3 – Cela pourrait me faire perdre à nouveau mon travail. C’est ce qui est arrivé l’année où Petite Rainette est venue au monde. La fatigue, une mauvaise organisation et l’envie de m’occuper d’elle a fait que je n’ai pas pu reprendre. J’ai démissionné et suis restée bloquée dans cette situation durent un an et demi.
4 – Je n’ai pas envie d’avoir un deuxième enfant qui aurait les soucis alimentaires de Petite Rainette. Certes, on ne choisit pas ce que le têtard subira niveau santé, ou quel type de caractère il aura, mais tant que je ne serai pas plus tranquillisée pour elle, je ne serai pas prête à m’occuper d’un autre problème de ce genre.
5 – Je veux le faire en étant sûre de pouvoir l’assumer. Pas pour faire plaisir. Pas parce que tout le monde en fait 2. Parce que la réflexion »pour faire un seul têtard, autant pas en faire du tout » n’est pas politiquement correct à entendre, que ça me gonfle et que j’estime qu’un têtard, c’est pas un jouet. Vous en avez pour 30 ans à l’heure actuelle. Ceux qui en font 5 et qui n’arrivent pas à les assumer, c’est bien plus grave que de n’en faire qu’un et un seul et l’assumer pleinement jusqu’à la fin des temps !

– 1 film 7 semaine (c’est « CETTE » ! Oh pardon).
Qu’on se le dise, La Grenouille adore les films d’épouvante-horreur. Alors je m’en procure régulièrement. Cette semaine, c’était au tour de « The Boy« .

the boy

Avec Lauren Cohan (Maggie Greene dans « Walking Dead »), Rupert Evans (John Myers dans « Hellboy »). Simple, efficace et un retournement de situation auquel, j’avoue, ne pas avoir pensé. Si vous aimez les histoires de poupée « hantée », ce film mérite le détour !

Pour le reste…
*De décider que plus jamais je ne douterai de l’une des personnes que j’aime le plus au monde, surtout pas à cause d’une autre personne qui, non seulement n’est pas de ma famille, mais a bien plus de points à remettre en question.

*La loi travail est passée de force. Les politiciens se font huer – et pas que pour cette raison. La grogne du peuple est de plus en plus palpable. Et ils n’entendent rien. Advienne que pourra et surtout, tant pis pour eux. Personnellement, pour moi, l’un ne vaut pas l’autre, ils sont tous pourris jusqu’à la moelle et aucun d’entre eux ne sait ce que c’est de vraiment travailler ou de galérer dans la vie. Ne plus leur faire confiance. N’avoir confiance qu’en nous. Ne les laissons pas nous diviser !

*Cette semaine, j’ai vu une mésange charbonnière, des hirondelles rustiques et une bergeronnette grise. Des escargots et des papillons.

*Une petite promenade à 3 dans le village, sous le beau et chaud soleil de dimanche. Et récupérer le fameux vélo d’appartement – enfin c’est plus un stepper – en fin de journée.

velo-d-appartement

Un modèle dans ce genre, mais moins sophistiqué

Publicités

4 réflexions sur “Quôaaa de beau cette semaine ? #9

  1. A la la, il y a quand même un peu de positif, même si le début de tes vacances à l’air éprouvant. Mieux vaut être déçu par ses choix, que par ceux des autres, on ne peut pas aimer tout le monde,suit ton intuition.
    Famille c’est compliqué, je suis en train de préparer mon prochain article dessus.
    Pour ta petite j’espère que ça va s’arranger. Essaie un peu de miel sur certains aliments, en général le sucre les attire.
    Et puis c’est les vacances, profite, arrête de penser. Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Tu as raison, j’essaie au max de faire le vide en moi et de laisser les tracas loin de moi. Là ça va déjà beaucoup mieux !
    Il est clair que les choix des autres ne m’intéressent pas, sauf si je suis directement concernée. Mais généralement, vu que je n’ai rien à me reprocher, ça me fait ni chaud ni froid.
    Merci pour ta gentillesse !
    Bisou

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Retour sur le môaaas de Juillet – Maman grenouille, Papa crapaud

  4. Pingback: Quôaaa de beau cette semaine ? #10 – Maman grenouille, Papa crapaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s