La Grenouille économe ! #2

Donnons suite au #1. Pour vivre correctement au quotidien, il faut mesurer ses dépenses. Commençons par celles qui sont obligatoires. Il s’agit du loyer, des factures d’énergies et des charges. Je prends le cas des locations, si vous êtes propriétaires, votre participation sera la bienvenue pour voir les différences.

Costume-Mario-Grenouille-Super-Mario-Maker

Comme vous le savez, le loyer ne doit pas excéder un tiers des revenus du foyer. Souvent, le propriétaire demande cela en-dehors des aides sociales qui vous sont accordées. Et souvent aussi, ils demandent des garanties : un garant ou deux, un CDI.
Pour gérer aux mieux ses finances, il faut connaître ensuite les charges. Certaines sont incluses dans le loyer, d’autre sont à part et peuvent désigner différentes parties : l’énergie consommée (eau froide, eau chaude, ordures, entretien des locaux communs, chauffage). Ce ne sont pas des détails à prendre à la légère car les factures que vous aurez à gérer en dehors de ces charges alourdiront forcément vos « dépenses obligatoires ». Quand il vous faut payer l’électricité, le gaz, le fioul, l’eau EN PLUS du loyer + charges, on finit par se noyer. Le plus intéressant, c’est lorsque l’eau froide ET le chauffage sont inclus. Comme la consommation à l’année est étalée mensuellement, et qu’on consomme toujours plus de chauffage en hiver qu’en été, on peut ainsi « abuser » durant une période donnée.

Si l’appartement est meublé, c’est un gain financier. Par contre, comme vous devrez le rendre dans l’état de départ, il faudra en prendre bien plus soin que vos propres affaires.
S’il ne l’est pas, c’est une dépense à prendre en considération. Visez sur le long terme si vous avez les moyens, des meubles solides et de l’électro-ménager neuf pour les garanties. Sinon, les Ikea et compagnie dépannent bien, ainsi que les sites comme leboncoin ou les brocantes.

Pour le loyer, les problèmes principaux sont les suivants : on ne peut pas le réduire et pire, il peut augmenter l’année suivante ou au renouvellement du bail.
A côté, il existe quelques aides, comme l’APL ou l’ALF et d’autres que je ne connais pas.
Pour le paiement, c’est généralement par virement et en début de mois.

grenouille sac argent

Pour les charges, comme cela dépend ce qu’elles incluent, c’est difficile de contrôler cette dépense. En contre partie, vous pouvez parfois bien profiter de l’eau ou du chauffage lorsque c’est inclus et que les anciens locataires étaient aussi nombreux que vous. Par contre, si vous allez au-delà de la consommation étalée sur l’année, vous paierez les pots cassés au mois d’Août. Sinon, je pense qu’il est possible de revoir le coût réel des charges si vous êtes moins nombreux et/ou plus économes. A vous de me le dire !
Si je ne me trompe pas, sachez que la taxe ordure peut-être gérée différemment selon les communes. Certains établissent une somme fixe mensuelle, d’autres font en fonction du poids de vos ordures : moins vous jetez, moins vous payez.

Pour les factures d’énergies, il y a donc celles inclues dans les charges. Souvent il y a l’eau froide et le chauffage – excepté sur Paris où l’eau froide est gratuite puisque tirée de la Seine (enfin, c’est ce que des Parisiens m’ont dit). Mais vu ce que ça peut coûter d’y vivre, je préfère rester dans ch’Nord !
Et à côté, vous devez prendre à votre charge toutes les autres et établir les différents contrats vous-même : électricité, gaz et parfois l’eau. Ce sont les seules factures que vous pouvez contrôler, en choisissant d’être économe ou énergivore. Voici d’ailleurs un autre article sur comment gérer sa consommation.
Gérer ses factures permet aussi de constater les surconsommations anormales, qui peuvent résulter d’une fuite d’eau, d’un mauvais appareillage électrique, ou d’un défaut de gazinière.
Malheureusement, il y a certaines « surconsommations » contre lesquelles vous ne pouvez pas grand chose : quand la maison est humide et/ou mal isolée, l’utilisation du chauffage sera plus importante. Ou si le logement n’est équipé que de vieilles installations électriques. Et si le proprio ne veut rien faire pour changer cela, vous m’aurez dans le baba. Plus qu’à chercher un autre logement ou mieux, à investir !

Sachez que si vous êtes reconnus ACS ou CMU, cela vous conduit automatiquement, sans faire la moindre demande, à une possible réduction de vos factures d’énergies (électricité et gaz).

Les impôts ne sont pas anodins. Il y a certes ceux sur le revenu, mais il ne faut pas oublier la taxe d’habitation, qui dépend des revenus du foyer ET de la ville dans laquelle vous logez. Toujours se renseigner à ce sujet auprès du propriétaire ou des anciens locataires, pour prévoir le coût. Notamment la première année, où ce sera cash d’un coup, seulement « mensualisable » l’année suivante.

Y a-t-il d’autres points ? A vous de me le dire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s