Blanche Neige et le Chasseur

affiche-blanche-neige-et-le-chasseur

Salut ami humain, c’est La Grenouille qui te cause. Aujourd’hui, j’aimerai partager avec toi un film que j’ai aimé. Et que j’ai revisité à ma façon. En gros, je vais te raconter l’histoire du film en y ajoutant ma patte de batracien. Un peu d’humour, d’horreur ou que sais-je encore, pour changer un peu !

Ce film est sorti en 2012 et depuis disponible à l’achat ou au visionnage (il)légal côahaha !

Je me suis rapidement laissée entraîner par l’histoire. La mode est aux contes de fées revisités et j’aime avec un grand A.
Le film est avant tout un petit bijou visuel : les décors, les costumes et les effets spéciaux sont magnifiques. Le problème se situe sur le scénario, un peu léger même s’il n’est pas mauvais. Peut-être aurait-il fallu fouiller un peu plus certains personnages, à commencer par Blanche-Neige, qui reste somme toute « fade ». Elle semble avoir des pouvoirs, mais on n’en sait pas plus. Beaucoup disent que sa beauté ne fait pas le poids face à celle de Charlize Theron. Je suis d’accord mais l’on compare une femme et une jeune femme. Si elles avaient le même âge, où si on prenait une comparaison au même âge, les avis changeraient peut-être.
Le personnage le plus intéressant est à mes yeux Ravenna. Charlize Theron se donne vraiment à fond dans son personnage psychotique et ses costumes sont grandioses. Et quelles scènes superbes, surtout celle du « bain blanc » et du « bain noir »; reflet parfait du contraste entre la gloire suprême et la déchéance de la Reine.
L’idée qu’elle « absorbe » la jeunesse de femmes en échange de sa vieillesse pour rester belle – et accessoirement conserver ses pouvoirs – m’a fait penser à la sorcière de « Les Frères Grimm« , jouée par Monica Belluci.
Et que dire de William ? En un mot : INUTILE. Vraiment, si son baiser n’a pas réveillé Blanche-Neige, c’est que ça n’est pas son véritable amour. Il aurait mieux valu que le Chasseur soit directement le petit garçon de son enfance.

Résumé : Blanche-Neige, la plus belle fille du royaume, vient de perdre sa mère. Vivant désormais seule avec son père, empli de chagrin, qui ne cesse de penser à sa bien-aimée. Un jour, lors d’une bataille, il découvre une femme d’une si grande beauté qu’il décide aussitôt de l’épouser. La belle-mère de Blanche-Neige possède une beauté littéralement ensorcelante. Mais tout change lorsque le miroir lui révèle que Blanche-Neige est bien plus belle qu’elle… « Ce que le plus beau sang peut faire, un sang plus beau et plus pur encore peut le défaire« .

Avant tout, pour comprendre certains passages humoristiques, peut-être serait-il judicieux de visionner le film si le cœur vous en dit !

L’histoire : Il était une fois, la Reine Eleanor qui se promenait dans son jardin enneigé. Elle aperçut alors une rose rouge (inhabituel en hiver), qu’elle voulut cueillir. En faisant cela, elle se piqua le doigt – comme Aurore dans « La Belle Au Bois Dormant » – et trois gouttes de sang tombèrent sur la neige. Au lieu de se dire : « Aïe ! Ça fait mal…. Vite Mercurochrome, le pansement des héros ! », elle pensa plutôt « Comme j’aimerai avoir un enfant blanc comme la neige, aux lèvres rouges comme le sang, à la chevelure noire comme les ailes d’un corbeau et possédant la force de cette rose ». Et une grande frite avec ça ?
Peu après, son vœux fut exaucé et elle mit au monde une ravissante petite princesse, qu’elle prénomma Blanche-Neige ! Belle et rebelle (et Bulle, non ?), le royaume l’apprécie grandement. Un jour, la petite ramène une pie blessée à sa mère – suivie par l’autre pie, car c’est bien connu, les pies vont toujours par deux. Et gardez-les en tête 😉
Juste avant d’ouvrir la porte, la Reine est auscultée et le Roi semble inquiet. Blanche joue ensuite avec William dans un pommier en fleur et lui cueille une pomme (un pommier en fleur ne donne pas encore de fruits, mais bon…) tout en la taquinant. Le bougre croque dedans pour ensuite la jeter à terre, quel gâchis ! L’hiver qui suit est non seulement le plus rude mais le plus triste que le royaume ait connu : Eleanor décède, laissant le Roi inconsolable. Et pour couronner le tout, une mystérieuse armée noire attaque son royaume… Jamais 2 sans 3, la loi des séries !
Les gentils sortant de la forêt fonçant sur les méchants me fait penser à cette réplique : « Ce que l’on fait dans sa vie… résonne dans l’éternité ». Même genre de scène, il faut l’avouer. Mais les ennemis se révèlent être des entités vides. Le combat continue jusqu’à trouver une magnifique prisonnière : Ravenna. Le Roi en tombe immédiatement amoureux (ouh la belle en cuisse !) et l’épouse le lendemain même. Ceci est drôlement rapide ou je ne m’y connaît pas. Même Lucky Luke ne l’aurait pas vu venir !
Bref ! Blanche-Neige la trouve belle – et c’est peu dire – et la Reine en est d’autant plus touchée que cela provienne de l’exemple même de la beauté en ce royaume. On apprend alors que Ravenna a perdu aussi sa mère en étant enfant. Et le cœur de la petite semble l’attirer… Brr ! Avançant jusqu’à l’autel somptueusement vêtue, la fiancée du Roi remarque que l’assemblée n’a d’yeux que pour… Blanche-Neige, juste derrière ! Et cela ne plaît pas du tout à la blonde.
On comprend pourquoi. Après tout, le p’tite princesse en goguette lui a gâché son mariage. Comme a-t-elle osé être plus belle que la mariée elle-même ? C’est inconcevable !! Se serait-elle prise pour Charlotte au mariage de Jérémy et Madleen (saison 2 ép 7 Sex an the City) : « Cette fois, je veux qu’on me remarque moi !! ». La Mariée va se faire une joie de le lui faire regretter : non seulement elle assassine le Roi mais elle fait entrer son armée des ténèbres à l’intérieur de l’enceinte du château, commandée par son frère Flinn – à la coupe de cheveux si particulière, même Godefroy De Montmirail et Jacouille en sont jaloux !

Flinn : T’as vu ce qu’ils ont fait à mes cheveux… Snif ? Même Mireille Mathieu est mieux réussie.
Godefroy : Jacouille, n’est-ce point la coupe des grands de ce monde ? – Ça puire Messire !

Le Duc Hammond et son fils parviendront à fuir avec quelques hommes.
Et pourquoi exécuter les survivants ? Autant les tuer tout de suite… Seule Blanche-Neige réchappera au massacre, enfermée dans un cachot en attendant son heure. Puis la Reine fait installer son Miroir. C’est bien connu, une femme refait toute la déco quand elle emménage quelque part. Appelons Valérie !
Remarquez comme le personnage commence à dévoiler son vrai visage, obsédé par ce cercle d’or réfléchissant. A peine a-t-elle pris possession des lieux, que sa seule préoccupation est de savoir si elle est la plus belle… – et accessoirement la plus puissante. Par contre, si Blanche-Neige est résolument la plus belle entre toute, pourquoi le Miroir ne le lui dit pas de suite plutôt que d’attendre plusieurs années…? Ah oui, l’histoire ce serait arrêtée là ! Continuons !
La Princesse Blanche-Neige fut enfermée dans la plus haute salle de la plus haute tour Nord – c’est Shrek qui vous le dit ! Pendant que la donzelle se gèle les miches, une jeune fille, Greta, est jetée dans le cachot d’en face. Cette dernière lui apprend que le Duc Hammond est en vie. Pendant ce temps, la Reine se prend un p’tit apéro bird juste avant de se glisser dans son bain de lait, ce dernier se déversant à l’extérieur du château, sur les tête des paysans affamés…


Cette réplique aurait tout aussi bien pu faire l’affaire.

la-reine-laiteuse

La Reine sortant de son bain de lait reflète parfaitement sa gloire éclatante

Des hommes se sont ensuite faits capturer. La Reine, après avoir été poignardée, ne meurt pas, prouvant ainsi l’inutilité du geste du jeune homme. Geste qui le mènera à sa mort, Ravenna utilisant ses terribles pouvoirs sur son cœur. Le vieil homme est relâché pour qu’il vante la magnanimité de sa Reine auprès du Duc.

Encore une fois :

Malheureusement l’utilisation de ses pouvoirs l’épuise désormais, ce qui se lit sur son visage. Mais Finn a The remède :
synthol

Non, c’est Greta en fait. La pauvre voit sa jeunesse aspirée pour que la Reine retrouve de sa superbe. De nouveau, la Reine questionne le Miroir – est-elle la seule à voir sa forme humanoïde et à l’entendre ? Ou est-ce de la démence ? Bref ! Cette fois, la réponse est Blanche-Neige. Hurlant après son frère, elle lui ordonne de la lui ramener pour lui faire sa fête. Juste avant que Flinn ne pénètre dans sa cellule, Blanche trouve un clou (grâce à une pie qui lui rend visite… je vous avais dit de vous rappeler de ces oiseaux ;)), dont elle se servira pour le blesser et s’échapper. Un coup d’œil à Greta pour se rendre compte de son état… délabré. Il est temps maintenant de s’enfuir, mais l’alerte est donnée. Un petit passage dans les égouts pour atteindre la mer. Et Plouf !
Un peu plus loin sur la plage l’attend un cheval blanc. Et c’est parti pour une folle cavalcade, poursuivit par les méchants, jusqu’à ce que le cheval s’embourbe dans les marais. Blanche-Neige continue donc seule. Pauvre Cheval ! Mais Findus n’aura pas eu ta peau au moins (désolée pour la vilaine vanne). Les Cavaliers de l’Ombre abandonneront juste à l’entrée de la Forêt. Maintenant, une petit consommation de champignons hallucinogènes pour rendre notre Princesse complètement Gaga. Les choses qu’elle voit l’effraient et la folie la guette, jusqu’à ce qu’elle s’évanouisse en position fœtale. Pendant ce temps, le pauvre Flinn s’en prend plein la tronche : la Reine s’époumone et le traite d’incapable. L’Obscure Forêt semble être un obstacle, même pour Ravenna. Une bonne claque, une caresse et c’est fini. Il faut maintenant trouver quelqu’un capable de parcourir cette zone à la recherche du cœur de la Princesse. Mais qui aura le cran ? Je vous présente : Thor avec son Marteau ! Non, pardon, le Chasseur avec sa Hache ! Bourré qui plus est, et emmené de force devant la souveraine. Ce dernier finit par accepter la mission (même s’il n’a pas vraiment le choix) : la princesse contre la résurrection de son épouse. C’est partit pour une promenade en forêt, juste au moment où la pucelle reprend ses esprits, mais elle n’échappera pas au flair du chasseur. Malheureusement pour ce dernier, Flinn lui fait comprendre qu’il s’est engagé pour rien, vu que sa sœur n’a aucun pouvoir sur les morts. Comprenant son erreur, Éric (oui le Chasseur a un prénom) repoussera les attaques du blondinet mal coiffé pendant que Blanche-Neige prendra la fuite. Mais pas pour longtemps. Qui est donc cette jeune fille, si précieuse aux yeux de la Reine ? Oui parce que jusqu’à ce stade (et encore pendant un moment), l’identité de la princesse reste inconnue pour le Chasseur. Ce dernier se transforme alors en garde du corps de la miss, contre 100 pièces d’or lorsqu’elle aura regagné le château de son oncle.
Pendant ce temps, dans une autre forêt, William (considéré comme le Prince Charmant de l’histoire) attaque un convoi de la Reine. Tel Robin des Bois et ses compères, attaquant les charrettes remplies d’or du Prince Jean. On peut vraiment dire que les archers sont à la mode au cinéma, ces dernières années… Bref ! De retour auprès de son père, il apprend que Blanche-Neige est en vie. Il part donc à sa recherche. La demoiselle, elle, apprend à parer les coups adverses et à être capable de poignarder. Elle se voit également relooker par un expert Fashion ! William, lui, arrive juste à temps pour rencontrer Flinn, accompagné de quelques hommes capables de parcourir l’Obscure Forêt. Après avoir brillamment esquivé une flèche pour en décocher 2 autres au vilain tireur, le voici archer de la Reine.
Un retour auprès d’une Reine lasse, cueillant une fleur du pommier… Signe que l’Arbre reprend vie et que la Dame Despotique perd de plus en plus ses pouvoirs. Un peu comme l’Arbre Blanc qui fleurit le jour du Retour du Roi ! Comment ils ont copié !!
Enfin parvenu à la lisière de l’Obscure Forêt, Blanche-Neige et le Chasseur se retrouvent nez-à-nez avec un troll. Ce dernier finira par être « séduit » par la Princesse et s’en retournera d’où il est venu. Encore une scène qui suggère que la Miss semble avoir quelque pouvoir. Comme pour les pies lui indiquant le chemin, on n’en saura pas plus. Aux abords de la rivière les attend une colonie essentiellement féminine, qui les emmène en lieu sûr. Chacune des habitantes porte au moins une cicatrice sur le visage, ce qui leur permet de « sacrifier » leur beauté, pour que la Reine ne s’en prenne pas à elles. L’une d’entre elles, tout en tâtant du pectoraux, reconnait d’ailleurs immédiatement la Princesse. Le Pauvre Chasseur, vexé que celle-ci ne lui ait pas fait confiance, préfère la laisser au village. Le jour se lève… Ah non, c’est le feu en fait. Flinn et ses hommes ont retrouvé leurs traces et détruisent tout sur leur passage. Par contre, il faudrait m’expliquer comment ils ont su où ils étaient et surtout, où ont-il traversé ?? Il y a quand même une rivière entre l’Obscure Forêt et le Village des Femmes, et pas de pont proche à l’horizon… Passons ce détail. On remarque que certains cavaliers sont abattus par des flèches, tirées par William. Après un bref aperçu derrière un rideau de flamme, il esquive un tranchage de tête en bonne et due forme. Le Chasseur remarque enfin les flammes et reprendra son rôle de BodyGuard.
La maigreur est de mise dans la scène qui suit. Puis un petit flash-back appartenant à la Reine : vivant avec sa mère et son frère, les sortilèges faisaient déjà partie intégrante de son enfance. Son village est attaqué pendant que sa mère lui fait boire du lait dans lequel quelques gouttes de « beau » sang ont été ajoutées : « Les produits laitiers sont nos amis pour la Vie ! ». Remarquez que 3 gouttes tombent mais qu’à la scène suivante, 4 cercles s’étalent. Bref ! Voilà bien une triste histoire, mais qui n’excuse en rien ses agissements.
Sortant à nouveau d’une forêt, notre couple d’explorateurs est fait prisonnier par 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ah ben non 8 nains. On nous a menti ?? Voulant les tuer, le chef des nains, Prof euh Muir leur ordonne de les laisser en vie. Elle annonce enfin qu’elle est la fille du Roi Magnus, ce à quoi Muir, y voit clairement la vérité (c’est une boutade, hein vu qu’il est aveugle). La Miss est prédestinée… A quoi ? Apparemment à illuminer les ténèbres. Bien vu l’aveugle !
Les méchants étant tout proche, il est temps de décrocher nos 2 sacs à patates et de fuir avec les petits bonshommes. Vite passons derrière un rideau de lierre, révélant une grotte… Un certain « Flynn » fait d’ailleurs la même chose avant de rencontrer Raiponce, si je me souviens bien ? A croire que ce film est un amoncellement de clins d’œil à d’autres films – ou alors les scénaristes ne savaient pas quoi écrire et ont copié à droite, à gauche. Les scènes suivantes vont d’ailleurs le confirmer. Une nature luxuriante, colorée et magique s’étend devant eux : le Sanctuaire. Bon en gros, vous regardez la scène de la Forêt avec la Princesse Mononoké, c’est pareil lol comment ne pas comparer la Forêt à celle de l’animé, ces petites fées aux êtres sylvains et le cerf blanc ressemble étrangement au Shishi Gami !

Bien ! Maintenant, installons le camp pour la nuit. Un peu de musique, de l’alcool et 9 hommes pour une femme… Esprit mal tourné enclenché ! Le nain est nyctalope… « Je savais bien que t’étais une sa*ope ! » (cf Donjon de Naheulbeuk). Comme toujours, les nains sont des « creuseurs » de mines, s’enfonçant toujours plus profondément dans la terre à la recherche de trésors. « Vous avez peur Gandalf d’aller dans les mines de la Moria ! Vous savez ce qui s’y cache ! Les nains ont creusés trop profondément … Ils ont réveillés l’ombre et la flamme « . Oups, on s’est trompé de script. Ici les nains ressortent sains et saufs des profondeurs souterraines et réalisent à quel point la Reine Maléfique est terriblement puissante. Triste souvenir ! Une petit chanson pour remonter le moral, et le rouquin invite la brunette à danser. Gros câlin (voix des télétubbies)! Après un gros dodo, Blanche-Neige aperçoit de nouveau le couple de pies (je vous avais dit qu’elles avaient leur importance), ces dernières la guidant dans le Sanctuaire, jusqu’au grand Shishi Gami oups enfin le Cerf Blanc !
Cette scène m’a fait vaguement pensé à celle de « Legend » avec Tom Cruise, lorsque la Princesse caresse la Licorne. Le Cerf lui fait alors la courbette, preuve de sa bénédiction. Blanche-Neige est l’Incarnation de la Vie et nettoiera ces Terres du mal. Mieux que Monsieur Propre, c’est garantit ! « Sifflez en travaillant, lalala lala lala ».
Et shiouc ! Une flèche dans le Cerf met fin à cette rencontre divine. Les uns se cachent, les autres se battent tandis que la Miss, le Body Guard et Passe-Partout s’enfuient de Fort Boyard euh de la Forêt. Mais le Blondinet mal coiffé les poursuit. On comprend également que ce dernier est à l’origine de la mort de l’épouse d’Éric. Oh et coup de boule à la Zidane ! C’en est trop, ce dernier finira empaler sur une souche d’arbre déraciné. Une souffrance ressentie par la Reine, qui se tortille comme une anguille et dont les pouvoirs déclinent encore plus. Pendant ce temps, Gus sauvera la vie de la Princesse, au détriment de la sienne. Puisqu’on vous dit qu’il y avait un nain de trop, là tout rentre dans l’ordre ! William est bel et bien de la partie cette fois. Blanche récupère alors l’épée du nain sacrifié. Le soir venu, le corps du défunt flamboie au son des chants funèbres. Maintenant : la marche de la Communauté du Seigneur des anneaux ! Non ? Autant pour moi. Pendant ce temps, la Reine semble préparer un mauvais coup.
Dans une forêt enneigée (d’où sort-elle, on se le demande), Blanche-Neige batifole avec William. Une idée sur l’avenir, quelques souvenirs passés, une grosse galoche présente et oh ! Magie ! une pomme rouge. A aucun moment, Blanche-Neige ne se demande d’où il la sort ? Moi je ne suis pas aussi naïve, ça sent le coup fourré !! Bingo ! La Miss croque dans la pomme et se meurt. Niark-Niark elle avait en fait rouler une pelle à sa euh belle-mère en fait pouah ! La vieille s’envole lorsque le Chasseur intervient, mais trop tard.
On comprend aussi que William est éperdument amoureux de Blanche-Neige et que cela est réciproque d’ailleurs. Je me suis dis : « Allez, mouches ton nez, un p’tit bisou… voilà c’est bien !! Et tadaaaa Happy End ! …Ah ben non ». Et mon âme de princesse de me dire : « Oula, c’est pas un vrai baiser d’amour alors, mais c’est qui alors le Véritable Amour » ? Le Chasseur bien sûr ! Oups je vais un peu vite en besogne… De retour dans son château, la Reine s’extirpe tant bien que mal de la boue noire et goudronneuse formée par la chute écrasante de ses corbeaux – telle une bouse de vache en fait.
Le corps de la princesse est amené au château du Duc Hammond, où elle repose au milieu du hall principal. Le Pauvre Chasseur noie son chagrin dans l’alcool et explique à la défunte qu’elle lui rappelait son épouse. Et voici Le Baiser d’Amour, ramenant la Princesse à la vie ! L’haleine de vieille vinasse du Chasseur fait même pleurer la belle.
Après une prise de tête avec son père, William et tous les autres voient l’impossible : Blanche-Neige est debout, bien vivante. Et cette dernière s’en donne à cœur joie pour reproduire la scène de Jeanne d’Arc. Et ainsi, la foule la suivra.


Ravenna, telle Saroumane du haut de la Tour d’Ortanc, attendant la venue de l’ennemi. (Quand je vous disais que le film est un amoncellement de scènes déjà vues, je ne vous avais pas menti). Puisque l’accès principal au Château est compromis par la marée, rien de tel que d’envoyer les nains faire la sale besogne, en passant par les égouts. D’où avait plongé Blanche au début du film. Ça ne gène personne ? L’entrée (ou plutôt la sortie) de ces égouts se situe à une hauteur assez importante, juste au-dessus de la mer. Et des nains y parviennent rapidement et sans difficulté… Et vous allez me dire qu’on se fout pas du tout de notre gueule là ?! Y a-t-il eu un concours de lancé de nains ? Côahaha !
Après une brasse dans la merdouille, les voilà à traverser la Cour en mode furtif pour atteindre le mécanisme de la herse. La Cavalerie charge de son côté, à peine perturbée par les rochers enflammés et les flèches ennemies. Les gnomes finiront juste à temps par ouvrir la grille. Blanche-Neige se précipite dans les escaliers pendant que le reste se bat dans la Cour, suivi ensuite par Éric et William. Attention, la Miss prend son courage à 2 mains et montent les innombrables escaliers en courant, munis de son bouclier. Bouclier qu’elle jette en parvenant à la Salle de la Reine à peine essoufflée… Pourquoi s’être donné la peine de le monter, si c’est pour l’abandonner en arrivant…? Oh et remarquez que sur ce dernier, on peut voir l’emblème d’un arbre blanc :

Ça ne vous rappelle rien, amateurs du Seigneur des Anneaux ?!

Il est temps d’affronter le Boss Final : Ravenna. Après une intervention d’entités creuses pour empêcher toute tentative d’intervention du groupe, et quelques coups sur la tronche pour la Princesse, la Reine despotique s’enflamme et emploie un discours me rappelant celui de Galadriel, lorsque Frodon lui tend l’anneau dans La Lothlorien, pour le lui donner. La Miss sort alors sa botte secrète pour parer le coup et poignarde la vilaine, qui finit par s’effondrer auprès de son miroir bien-aimé. Miroir dans lequel Blanche-Neige se regardera…

blanche-neige-et-le-mirroir

Tout est bien qui finit bien : Blanche-Neige est couronnée Reine, William et son père sont contents, les nains aussi, le Chasseur admiratif et un regard qui en dit long…

reine-blanche-neige

Mais je me pose une question : qu’est-il advenu du Miroir ? 

Les acteurs :
Kristen Stewart : Snow White. Vu aussi dans « Panic Room », Sarah Altman.
Chris Hemsworth : Éric, Le Chasseur. Vu aussi dans « Avengers », Thor.
Charlize Theron : Ravenna. Vu aussi dans « Hancock », Mary.
Elle fait la Voix anglophone du Narrateur ‘Our Friends’ dans « Astro Boy ».
Sam Claflin : William. Vu aussi dans « Pirates des Caraïbes – La fontaine de jouvence », Philip.
Sam Spruell : Finn. Vu aussi dans « Démineurs », entrepreneur Charlie.
Ian McShane : Beith. Vu aussi dans « Le Cas 39 », Détective Mike Barron. Dans « Pirates des Caraïbes – La fontaine de jouvence », Barbe Noire.
Il a fait la Voix Anglaise du Capitaine Crochet dans « Shrek 3 ». La Voix Anglaise de Tai Lung dans « Kung Fu Panda ».
Bob Hoskins : Muir. Vu aussi dans « Qui veut la peau de Roger Rabbit ? », Eddie Valiant. Dans « Hook ou la revanche du Capitaine Crochet », Mr Mouche. Dans « Coup de foudre à Manhattan », Lionel Bloch.
Ray Winstone : Gort.
Nick Frost : Nion. Vu aussi dans « Shaun of the Dead », Ed.
Il fait la voix anglophone de Thomson dans « Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne ».
Eddie Marsan : Duir. Vu aussi dans « V pour vendetta », Etheridge. Dans « Hancock » , Red. Dans « Sherlock Holmes », Inspecteur Lestrade.
Toby Jones : Coll. Vu aussi dans « Jeanne d’Arc », Juge Anglais.
Il fait la Voix anglophone de Dobby, l’elf de maison dans « Harry Potter et la chambre des secrets » et « Harry Potter et les reliques de la mort – 1ère partie ». De Silk dans « Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne ».
Johnny Harris : Quert.
Brian Gleeson : Gus.
Vincent Regan : Duc Hammond. Vu aussi dans « Jeanne d’Arc », Buck. Dans « 300 », Capitaine.
Noah Huntley : Roi Magnus. Vu aussi dans « 28 jours plus tard », Mark.
Liberty Ross : Reine Eleanor.
Christopher Obi : Homme Miroir.
Lily Cole : Greta.
Raffey Cassidy : Jeune Blanche-Neige. Vu aussi dans « Dark Shadows » , la jeune Angélique.
Dave Legeno : Broch. Vu aussi dans « Batman Begins » , Guerrier de la Ligue des Ombres. Dans « Harry Potter et le prince de sang-mêlé” et “Harry Potter et les reliques de la mort – 1ère et 2ème partie », Fenrir Greyback.
Greg Hicks : Général Black Knight. Vu aussi dans « Jason et les Argonautes 2000 (TV) », Prêtre.
Joey Ansah : Aldan. Vu aussi dans « Batman Begins », Guerrier de la Ligue des Ombres.
Gregor Truter : Commandant du Duc. Vu aussi dans « Shakespeare in Love », James Hemmings.

Anecdotes :  Ce film américain de Rupert Sanders est inspirée du conte de Jacob et Wilhelm Grimm, « Blanche-Neige ».
– Angelina Jolie et Winona Ryder étaient considérées pour jouer Ravenna. En même temps, la première a obtenu le rôle de Maléfique justement dans le Disney du même nom par la suite. Je pense que ça lui a mieux réussi.
– Pendant des mois, Viggo Mortensen était en négociations pour jouer Le Chasseur, mais elles échouèrent et Mortensen abandonna. Le rôle a ensuite été offert à Hugh Jackman, qui l’a promptement décliné.
– Lily Collins a auditionné pour le rôle principal, mais a perdu contre Kristen Stewart. Par chance, elle a reçu le rôle titre de Blanche-Neige avec Julia Roberts, sorti la même année.
– Plutôt que d’utiliser une perruque, ce sont les vrais cheveux blonds de l’acteur Sam Spruell à la coupe si garçonnière et désagréable. Il les a blanchi, coupé, et son cuir chevelu a été rasé au niveau de la frange. « C’est très bien pour le film, mais horrible dans la vrai vie. »
– C’est l’une des rares versions cinématographiques du conte de fées où les nains ne sont pas joués par des vrais, mais utilise plutôt des moyens techniques pour faire apparaître les acteurs plus petits. Cela a engendré de lourdes critiques des petites gens du show-business, notamment l’acteur Warwick Davis, qui a publiquement comparé cela quelqu’un qui tenterait de peindre un acteur blanc pour jouer le rôle d’un noir.
– Plusieurs Nains ont leurs noms tirés d’arbres de l’Arbre celtique Calendrier couramment utilisé par ceux qui suivent les traditions celtiques païennes. Beith – Birch (bouleau), Coll – Hazell (noisette), Duir – Oak (Chêne), Gort – Ivy (lierre), Muir – Vine (vigne) et Nion – Ash (frêne).
– La chose la plus difficile pour Charlize Theron était de marcher avec la robe qu’elle porte lorsqu’elle épouse le roi Magnus. Le corset était incroyablement inconfortable et elle était presque pliée durant la marche jusqu’à l’autel.
– Ce fut l’ultime rôle au cinéma de Bob Hoskins avant de partir en retraite.

Faux-raccords et erreurs en tout genre : – (A 00:27:46) Lorsque Blanche-Neige fuit le château à califourchon sur le cheval, en passant par le village, une femme semble porter un soutien-gorge sous sa blouse de lin.
– Alors que Blanche-Neige, William, Éric et les nains se dirigent vers la forêt des fées, il y a beaucoup de paysages panoramiques. Lorsque l’on voit le ciel, il semble y avoir une paire de pistes de jets.
– Lorsque Blanche-Neige s’enfuit avec le cheval blanc, quand elle monte (à 0:27:24), elle n’a ni selle ni couverture. Comme elle arrive dans le marais (à 00:28:53) le cheval a une couverture beige sur son dos. Quand le cheval s’embourbe (à 00:29:01), la couverture a disparu. Si vous observez bien toute la scène, vous pouvez même apercevoir la selle, entre les arbres, surtout par rapport à la position que tient Kristen, bien trop droite pour quelqu’un qui galope sans et semblant tenir des rênes.
– Alors que Blanche-Neige est allongée « morte » dans la robe blanche (à 01:33:00), la position de ses pieds changent entre les plans.
– Lors de sa première rencontre avec le Chasseur, Blanche-Neige lui vole un couteau. Dans la scène suivante elle change à plusieurs reprises sa manière de le tenir.
– Lorsque Ravenna s’extirpe de la « bouillie noire » après avoir donné à Blanche-Neige la pomme, vous pouvez apercevoir le fil de « nylon » de la cape à plumes de corbeaux qu’elle porte, puis il disparaît.
– Le nain Gus meurt lors d’une altercation, ce qui ramène le nombre de nains à 7. Pourtant, un peu plus tard, on peut compter 8 nains derrière Blanche-Neige.
– Avant que Ravenna ne submerge entièrement son corps dans le liquide blanc, ses cheveux sont attachés. Mais lorsqu’elle se relève, ces derniers sont lâchés.
– Lors de la scène avec le Troll, ils s’observent l’un l’autre jusqu’à ce que la créature s’en aille. La robe de Blanche-Neige lui couvre clairement les épaules, mais lorsque la caméra montre les chasseurs ennemis en approche, l’une de ses manches est à moitié sur son bras, puis instantanément de retour sur ses épaules.
– (A 01:38:27) Un pont de lumière peut être vu près du coin inférieur droit de l’écran, près de la bougie. Quand la caméra bouge, on peut voir entièrement la lumière utilisée pour mettre en évidence le chandelier.
– Dans les égouts du château, l’un des nains dit : « Six nains contre une armée, je tiens le pari ». Gus est mort et l’aveugle Muir a été laissé derrière, de sorte que certains ont supposé qu’il aurait dû dire « Cinq nains ». Toutefois, les scènes précédentes ont clairement indiquées la présence de huit nains dans le film.

Clin d’œil à d’autres films : – Princesse Mononoké (1997) : La scène de la forêt enchantée ressemble étrangement à celle de l’animé, y compris la figure divine en forme de cerf.

Voici le tableau Pinterest consacré au film !

Les infos données ci-dessus sont des traductions faites par Maman Grenouille, source IMDb.com. Ce type d’article demande beaucoup de temps, je vous prierai donc de ne pas les copier-coller sans son autorisation ! A bon entendeur !

Publicités

5 réflexions sur “Blanche Neige et le Chasseur

  1. J’ai beaucoup aimé Twillight mais déjà à l’époque je trouvais Kristen Stewart très fade, mais dans ce film que je voulais absolument voir (contes de fées addict) ben j’ai pas été déçue elle était tout aussi fade…Je n’ai pas regardé le film jusqu’à la fin. Quand est sorti le 2 ème volet j’ai hésité et bien il est bien mieux que le premier, sans Kristen j’ai adoré ^^

    Aimé par 1 personne

    • Crois-le ou non, je n’ai toujours pas vu la trilogie des vampires lol mais j’ai hâte que La Grenouille s’y frotte et nous retranscrive l’histoire à sa manière haha
      Oui le second film m’avait l’air bien meilleur dans les bande annonce, hâte de mettre la main dessus !

      Aimé par 1 personne

      • Il y a en fait 4 tomes pour 5 films mais des le 3 ème ça sent le réchauffé ^^. Quant à La reine des glaces, il est bien mieux car il y a de très bons acteurs cette fois. Il est rare qu’une « suite » soit mieux que le premier…

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s