Wilkinson Hydro 5 !

DSCN3846.JPG

Grâce au site Trnd.com, Papa Crapaud a eu la chance de pouvoir tester une rasoir : le Wilkinson Hydro 5. La Grenouille a insisté pour participer à l’article.

Découverte : Ci-dessus, vous pouvez admirer le contenu de la boîte que l’on a reçu. Papa Crapaud doit en garder un en plus du pack de lames sensitives et distribuer le reste autour de lui. Sans parler des questionnaires de satisfaction que je vais pour ma part rendre au site et des bons de réductions que lui et moi allons offrir à nos proches (famille, amis et voisins ). Ils ont de la chance !

Comme son nom l’indique, le Wilkinson Hydro 5 promet une hydratation optimale ainsi qu’une performance innovante. Le chiffre 5, c’est pour le nombre de lames bien sûr.
Sa tête comporte des micro-coussins pour un passage tout en tendresse.
Les « agents hydratants » contenus dans les petits coussinets se réveillent grâce à l’eau utiliser lors du rasage. Les lames glissent ainsi d’autant plus facilement et le rasage quotidien se révèle lisse et sans bobos.
A noter que la version Sensitive (la verte sur la photo) contient en plus de l’aloé Vera, pour calmer la sensation de brûlure et de tiraillements provoquée lors du passage des lames.

La Grenouille : Ah les hommes et leurs poils ! Dire que nous, les Grenouilles, nous n’avons pas de problème avec cela. On fait de sacrées économies.
Maman Grenouille : Peut-être, mais en attendant, toi, t’as la peau qui colle, pleine de bave poisseuse.
La Grenouille : Ce n’est pas de la bave, c’est du mucus ! T’as jamais regardé « La Princesse et La Grenouille ? »

La tête du rasoir suit les contours du visage grâce à sa flexibilité. A noter que ce rasoi est très léger et facile à prendre en main.

hydro 5 intercheangeable.jpg

Petit bonus non négligeable : les têtes des Hydro 5 sont interchangeables ! Vous pourrez ainsi tester d’autres lames et vous faire votre propre avis !

Test : Papa Crapaud a testé la joue droite avec son ancien rasoir : un Gillette ; la joue gauche avec ce Wilkinson.
Pour informations, Papa Crapaud ne se rase pas tous les jours car il n’a pas le temps le matin et son travail n’exige pas qu’il soit rasé de frais. Il n’utilise PAS de mousse à raser. Souvent, au préalable, il tond sa barbe avec son rasoir électrique puis il finit au rasoir et à l’eau chaude.
Revenons en au test : pour le premier essai, les deux joues étaient identiques, et le côté Wilkinson révélait autant de rougeurs que le Gillette. MAIS, une explication à cela : Papa Crapaud s’est rasé à sec.
Dès le lendemain, il a réitéré l’opération mais cette fois avec de l’eau. Le résultat à droite montrait bien plus de rougeurs que celui de gauche, et Papa Crapaud n’a ressenti aucune « accroche » lors du passage à gauche ! Wilkinson Hydro 5 montre ainsi une plus grande efficacité tant dans la douceur que dans le rasage.
Puis au 3ème essaie, cette fois sur l’intégralité du visage, avec de l’eau et le surlendemain, son efficacité fut approuvée et acclamée haut et fort !

Maman Grenouille : Après cela, Papa Crapaud avait la peau douce, parfaite pour le câliner, le caresser…
La Grenouille : Et plus si affinités hein ? Côaquine !
Maman Grenouille : Chut !
La Grenouille :  Tu veux pas me câliner, moi ?
Maman Grenouille : Pour que je me retrouve pleine de mucus, comme tu l’as si bien souligné plus haut, non merci !
La Grenouille : Snif ! Personne ne m’aime…

Papa Crapaud constate que pour un rasage quotidien, le Wilkinson Hydro 5 est idéal ; de plus il se révèle moins cher que son Gillette habituel !
Un point non négligeable quand on voit le prix des rasoirs et des lames pour homme !
Parfait pour ceux qui, comme lui, n’utilisent pas de mousse à raser ! A la barb(e)are quoi !!

Et comme il est très satisfait, dès que ses lames seront usées, il courra écrire sur le billet de courses son besoin urgent d’en racheter haha !

En grande surface, vous pourrez trouver le rasoir à 8.50€, le pack de 4 recharges à 13.90€ et celui de 8 recharges à 24.90€.

La Grenouille : Bon, me reste plus qu’à aller en acheter un !
Maman Grenouille : Mais qu’est-ce que tu racontes ?
La Grenouille : Comme ça, je vais me raser, je serai douce et tu me câlineras.
Maman Grenouille : T’as pas de poils…
La Grenouille : … On t’a pas sonné !! *S’en va déprimer très loin

Un livre : La papesse Jeanne

la papesse jeanne donna cross

Papesse Jeanne

Donna Cross nous rapporte l’histoire d’une femme incroyable : Jeanne, la seule a être parvenue à devenir Pape sans que personne ne se doute de quoi que ce soit !

Évidemment, cette histoire est une supposition, bien que rapportée par des écrits historiques tangibles, mais non confirmée par la papauté. Au contraire, elle tend à dire qu’il s’agit d’une hérésie. Pourtant les registres sont clairs et rapportent l’existence d’une femme, s’étant travesti en homme et ayant occupé pendant quelques temps le Trône de Pierre.

Au IX Siècle, la manière dont on traitait les femmes, notamment avec l’arrivée du christianisme, ne leur permettaient pas d’être l’égal des hommes. Elles devaient se contenter de se marier, d’enfanter et d’obéir à leur époux. Et être battue par ces derniers était monnaie courante et même vivement conseillé ! Interdiction d’étudier, d’apprendre à lire ou à écrire, à monter à cheval et même de porter les cheveux lâchés !
Jeanne n’a donc eu d’autres choix que de devenir homme pour utiliser son extraordinaire intelligence à bon escient !

Si vous cherchez à retrouver de l’action comme dans les romans de Mireille Calmel, vous risquez d’être déçu : il n’y a pas de descriptions de grandes batailles. Même si Donna Cross a décrit quelques combats à des moments précis, elle n’a par exemple pas pris la peine de conter les ravages des Normands à travers le pays Franc, parvenant jusqu’à Paris ! Normal, puisque le récit tourne autour de Jeanne et de la papauté.

Petite anecdote : Avec l’arrivée des obligations religieuses, les époux n’avaient qu’un centaine de jours par an pour s’aimer. Avoir des relations sexuelles si vous préférez ! Ces dernières étaient interdites déjà avant le mariage, et une fois mariés, le mercredi, vendredi et dimanche ainsi que toutes les périodes et jours religieux (comme le Carème et Noël par exemple) soir 220 jours environs prohibés, sans compter les jours de menstruations.

Une suite de livres : Lady Pirate

Vous l’aurez compris, Mireille Calmel est l’un de mes auteurs préférés. Toutes ses histoires me plaisent, du moins toutes celles que j’ai lu jusqu’à présent.

Lady Pirate, les valets du roi, raconte l’histoire de Mary Oliver Read de son enfance difficile auprès de sa mère Cécily, faisant tout pour que sa fille connaisse un avenir meilleur. Pour y parvenir, celle-ci décide de la travestir pour qu’elle puisse vivre auprès de sa tante fortunée, et ainsi se sortir d’un destin voué au dénuement le plus total.

Malheureusement, les évènements vont l’obliger à fuir, tout en gardant sa véritable identité secrète, pour pouvoir travailler au service d’Emma de Mortefontaine. Une femme influente et très riche qui va lui faire entrevoir la possibilité de décider de son propre destin. L’homme qu’elle est va l’envoyer directement sur un bateau pirate pour finir sur un champ de bataille, où elle va y rencontrer l’homme qui parviendra à la conquérir – durant un temps du moins. Niklaus Olgersen l’épousera et lui donnera même deux enfants. Mais la terrible Emma reviendra pour tout détruire !

Lady Pirate, La parade des ombres, continue avec Mary et son fils, tous deux grandement affectés par la mort de Niklaus – époux pour l’une, et père pour l’autre, ainsi que de la disparition d’Ann Mary. La vengeance étant le maître mot de l’histoire, Mary confie son fils à des amis pirates pour pouvoir se charger de retrouver Emma de Mortefontaine et lui faire payer ses crimes. Cette dernière va confier Ann Mary à un ancien attorney et son épouse, après leur avoir également gâché la vie. Lady Pirate finira par rencontrer le Marquis de Baletti, un homme énigmatique, qui semblerait être plus riche que riche et même immortel…

Le second tome est bien plus fantastique que le second, la quête du trésor aztèque devenant l’un des fils conducteurs de la vie de Mary. Même si ce dernier sera mis en pause durant une bonne partie du tome, pour se consacrer sur la « purification » de l’âme de Mary, il reviendra ensuite pour lui permettre d’arriver à ses fins, et bien plus encore.

Faits historiques et piraterie, Mary Oliver Read a vraiment existé ! Une femme de caractère, qui évoluera dans un monde d’homme, sans pitié, où la loi du plus fort est maîtresse. La mer et le sang entoureront et nourriront cette pirate plus que n’importe quoi, se battant souvent bien mieux que les hommes. Une femme si unique qu’hommes et femmes ne peuvent être que séduits et envoutés par un tel tempérament.

De sa naissance jusqu’à sa mort, Mary Oliver vivra une aventure extraordinaire, surtout pour une femme qui parviendra au nez et à la barbe de tous, à s’imposer comme une pirate à part entière !

Quôaaa de beau ce mois-ci ? #3

Du 1er au 30 Juin.

*J’apprécie…
– Le mois de juin qui commence sous le soleil et une chaleur agréable et qui garde sa robe estivale quasi sans discontinuer !
– 1er week-end de juin à rejoindre les hommes à la pêche, avec les petites rainettes, qui tiennent à peine en place, et après lesquelles on court pour éviter qu’elles jouent réellement aux grenouilles dans la marre…
– Avec Têtard A., nous sommes allés voir Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar. Hé bien, c’est l’un des meilleurs de la saga, et Javier Bardem, à lui tout seul, suffit à se bouger les fesses pour aller voir le film !
– Le très beau temps revenu assez rapidement. Finalement, on n’a pas eu tant de pluies que cela depuis plusieurs semaines.
-Marcher 2 fois 25 minutes par ce beau soleil estival, plutôt que de prendre la voiture pour me rendre à mon rdv beauté et faire quelques courses.
-Oh Mon Titan ! Je viens seulement d’apprendre que la saison 2 de « Attaque des Titans » est en cours ! Oh la la, bientôt, tu seras ma prochaine série prioritaire à visualiser !!
Papa Crapaud au petit soin pour faire en sorte que notre séjour en tente soit le plus agréable pour moi. On cherche donc la meilleur tente, dans nos prix, qui soit adaptée à ce dont j’ai besoin !
Le Japon quoi !
-Les 15 derniers jours de boulot se sont bien terminés : la 1ère semaine, j’ai commencé plus tard le mardi matin et fini plus tôt le lundi soir et mardi soir ; le mercredi, il n’y a eu que judo. La 2ème semaine, Têtard A. n’a eu ni judo ni piscine et c’était ma petite semaine (pas boulot le vendredi après-midi).

*J’apprécie moins…
– Pourquoi ai-je l’impression que désormais, les attentats terroristes seront monnaie courante ? C’est terrible de se dire que chaque matin, en consultant Facebook, les publications qu’on risque de voir auront un rapport avec ça !
– Les ampoules aux pieds après mes 2 fois 25 minutes de marche, surtout une entre 2 orteils, argh !
– Prendre 15 minutes pour remplir tranquillement un dossier sur le site de la CAF, et ce dernier plante juste au moment de la validation. Ou quand t’as envie de tout exploser dans ce genre de situation… Le pire, c’est de se rendre compte que, finalement, on n’avait même pas besoin de remplir ce dossier… Argh !
– La grosse fatigue du lundi matin a fait son retour le 12. Et non, je ne fais rien d’épuisant le week-end, aucune soirée, sorties ou autres. J’étais tellement fatiguée que je me suis obligée à me lever 15 minutes avant le réveil, car je sentais que je n’y arriverai pas, risquais fortement de me rendormir et d’être réveillée en sursaut par la sonnerie. Le genre de réveil qui fait que je suis alors totalement décalée, avec son lot de ratés agaçants : je fais plein de bruit, oublie mes lunettes à l’étage, me cogne dans les murs, et perds un temps fou pour tout ; je prends alors le risque de réveiller Petite Rainette, ce qui me rend encore plus rageuse car, ne pouvant m’en occuper, c’est Papa Crapaud qui prend le relais, et évidemment, de très mauvais poil. Ce qui m’exaspère, me peine et m’enrage encore plus. Ras-le-bol d’être toujours obligée d’être au taquet quand j’ai VRAIMENT besoin de dormir.
*J’ai appris que pour cet été, nous allions dormir dans une tente durant notre mini-séjour sur Bordeaux, le temps d’un mariage. Je suis pas fan de camping. Oh allez, retour au source, je vais retrouver mes copines de la marre ! Ah ah, y’a que toi qui sois satisfaite. Je peux te dire qu’on ne m’y reprendra plus. Ce sera la première et dernière fois !

-Trucs Mode.

chapeau okaidi

9.99€

*Comme Petite Rainette a choppé un coup de soleil sur le bout de ses oreilles, j’ai investi dans un chapeau à rebord pour remplacer ses casquettes. Une version Okaïdi, qui ressemble à celui que j’ai, ce qui lui a immédiatement plu !
*Je lui ai trouvé quelques t-shirt sur une brocante, 8 pour 6€.

*Le hijab se voit revisiter par la talentueuse Imane Aldebe !

Le Petit Monde Chemin Faisant.
*Petite Rainette qui, en voyant des femmes portant hijab, dit fort et clair : « Oh c’est des sorcières ! ». Ou quand regarder Les Simpsons Spécial Halloween inspire un peu trop son imagination. « Non ma chérie, ce n’est pas une cape, mais un voile ». Grand moment de solitude, répété à chaque fois qu’on croisait une voilée…
*Cet hôte de caisse (ben oui, c’était un homme) qui se débat discrètement avec la pédale qui reste coincée sur la fonction « Avance du tapis ». Toutes les courses avançaient donc sans discontinuer et sans qu’on puisse y faire grand chose. Heureusement, le système s’est rapidement débloqué ! J’ai beaucoup aimé son regard ahuri, s’imaginant qu’il était sur le point d’être envahit par une montagne de courses, ne pouvant que crier au secours, pour finalement pousser un soupir de soulagement XD
*Têtard A et moi, au cinéma. Seuls tous les deux dans la salle. On avait 10 minutes d’avance. On est resté seuls à deux JUSQU’À LA FIN du film ! Énorme, première fois de ma vie que je vois un film sans personne dans la salle !
*Les « nettoyeurs » de la salle de cinéma, ravis de constater que nous n’étions que deux, n’avions donc rien sali, pour ainsi finir sans avoir rien à faire !
*Têtard A. s’est fait un bobo au niveau du mollet en voulant couper ses poils de jambes avec des ciseaux… Poils inexistants à son âge, à peine l’esquisse d’un duvet. Mis à part le fait qu’il aurait pu se blesser bien plus sérieusement, je lui ai expliqué que c’est justement en les coupant qu’il allait les faire pousser drus et touffus, et qu’il serait donc velu avant l’heure. La tête ahuri d’apprendre que oui, en grandissant, il aura des poils d’hommes haha ! Mémorable.
Sinon, il a trouvé la technique pour regarde la série Walking Dead sans faire de cauchemars : il regarde la version Lego !
*Ce petit garçon en pleurs, effrayé par un petit chien qui lui aboyait dessus et l’empêchait donc d’aller où il voulait. Le truc qui m’horripile, c’est justement les chiens laissés en liberté dans les cités par leurs maîtres(ses), peu importe leur taille et leur caractère. Un chien reste dangereux et peut s’en prendre à n’importe qui, pour une raison ou une autre. Même le plus gentil des chiens n’ayant jamais mordu durant 10 ans peut, à cause de son âge avancé, changer d’un coup de comportement et devenir agressif !
*Une vendeuse de la boulangerie Ange, qui n’a pas daigné m’expliquer le détail des menus proposés, alors que je lui ai dit clairement que c’était la première fois que je venais. Pour l’amabilité, on repassera…
*Mon chat a disparu pendant 24h. Nous avons cru qu’elle s’était sauvée par l’une des fenêtres grandes ouvertes du second, pour rafraîchir les pièces au maximum, lorsque les températures ont baissé. Comme elle est craintive et qu’elle ne va jamais dehors, j’ai pensé que nous ne la reverrions jamais. Finalement, Papa Crapaud l’a aperçu à la cave le lendemain, mais comme elle s’est réfugiée de nouveau dans sa cachette, je suis finalement descendue pour attendre patiemment qu’elle vienne à moi. Tout est bien qui fini bien !
*Petite Rainette entre enfin dans sa période d' »écouter une histoire ». Même si depuis toute petite, elle a toujours aimé les livres, du moins les tenir, tourner les pages, les arracher, regarder les images, elle n’a jamais daigné les écouter. Désormais, je prends plaisir à lui lire quelques pages avant de dormir et cela lui plaît.
*Cette acheteuse géniale, avec qui j’ai parlé près de 15 minutes de ventes (d’habitude c’est Bonjour, voilà pour vous, merci, bonne journée, au revoir), de vendeurs, d’acheteurs sympas et d’autres beaucoup moins. J’adore quand les ventes me permettent de rencontrer des gens géniaux !

Santé – Beauté.
*J’ai retrouvé le goût de la crème fraîche de mon enfance, celle que ma mère utilisait pour faire ses carbonaras, en investissant dans un pot de crème fraîche crue dans une ferme. Oh-my-god quel bonheur de déguster cette saveur, cette texture, et pas se désoler de celles vendues en grandes surfaces, qui sont si fades et insipides qu’on dirait de l’eau au blanco XO
Par contre, ça a décuplé mon acné inflammatoire, qui s’était vraiment bien calmée ces deux derniers mois. Mais j’ai au moins la preuve définitive que les produits laitiers sont vraiment à l’origine de mes problèmes de peau !
*Pour la 1ère fois de ma vie, je suis allée faire mes sourcils dans un institut Yves Rocher, en profitant d’une carte cadeau. J’y suis allée quelque peu inquiète, pensant ressortir ratée, obligée de devoir les dessiner quotidiennement en attendant la repousse. Mais non, tout va bien, je suis ressortie avec de vrais sourcils-de-fille haha ! Je suis ravie de ne plus avoir ces « épaisseurs sourcilières », qui me faisaient trop ressembler à My Bronouille (le prend pas mal Bro’). Je fais moins masculine de visage dira-t-on. Et j’ai même l’impression que ça m’a rajeuni 🙂

*Le Clito, c’est la Vie. Pour nous les femmes. Et pour les curieux !

*J’ai fait mon 1er achat dans une boutique Lush. Après que la vendeuse m’ait parlé de l’intégralité (enfin presque) des produits proposés dans le magasin, j’ai opté pour un savon hydratant. Comme aucun de ceux vendus en grande surface n’a résolu mon problème de peau sèche, je vais testé le Turkish Polish, qui est sous forme de pain de savon orangé et presque tendre (pas sec et dur comme la plupart des pains de savon). L’odeur est très agréable et sa texture une fois humide glisse « grassement » sur la peau, ce qui est déjà positivement différent. La première utilisation m’a donc laissé une peau moins sèche. Je verrai à long terme s’il tient réellement ses promesses et ses 16€ pour 115g ! Oui c’est un coût, c’est pour cela que j’attends de lui qu’il tienne ses promesses !
En échantillon, j’ai pu avoir de dosettes d’un après-shampoing super-puissant pour les pointes sèches, à base d’agar-agar et de lait de soja. Son odeur est très végétale, m’ayant donné l’impression d’étaler un jus de crudités lol. Je l’ai posé uniquement sur mes pointes pour éviter de graisser mes racines.
Notes de La Grenouille : Après plusieurs utilisations, Maman Grenouille constate une nette amélioration de la qualité de sa peau. Bien moins de peaux sèches qui tombent comme la neige quand on la frotte ou porte une matière trop près du corps, et donc de tiraillements et démangeaisons. D’ailleurs le rasage abime moins la peau car les lames glissent et ne râpent pas.

*Cet été, dès que je serai en vacance, je vais tenter de réhydrater à fond l’intérieur de mon corps, en suivant les conseils suivants :

*Max Bird, un Youtubeur qui (cui) déchire. Jeu de mots. Vous comprendrez en regardant ses vidéos 😉 Après le clito, le vagin ! Haha Juin, c’est le mois du sexe féminin !

-Sorties.


*Puisque nous n’avons pas pu faire de brocante en tant que vendeurs le 25, nous nous sommes rendus sur une autre en tant qu’acheteur. Malgré sa petite taille et le fait que Petite Rainette s’est montrée désagréable au bout de 15 minutes (ce qui nous a obligé à en partir rapidement, pas la patience de la rouspéter tous les 3 pas), j’y ai trouvé de bonnes affaires : Raconte-moi 15 histoires de Noël à 1.50€ ; Les ombres du Pays de la Mée à 1€, 8 Petits Poney pour 2€ (jamais je n’aurais pensé que la dame les vendrait à aussi bas prix !), La course à l’héritage, un ancien jeu de société que j’adorais quand j’étais petite et dont j’espérais retrouver un exemplaire un jour. C’est chose faite pour 3€ !
Oh et un peu avant d’arriver, j’ai dû aller faire un pipi à la sauvage (comprenez dans un coin reculé, cachée par des herbes hautes et la voiture). En repartant j’aperçois un ballon de foot. Je dis à Papa Crapaud d’aller voir pour le récupérer : en parfait état, en plastique et léger, rebondissant facilement, bref ! Parfait pour Petite Rainette, moi que devait justement lui en acheter un, plus besoin haha !

-Et pour le reste…

*Un calcul amusant et ça marche !

*Je sais enfin pourquoi mon chat fait aller sa patte au-dessus de sa gamelle d’eau avant de la boire :

chat et eau

Instinctivement, les chats domestiques ne boivent pas le bol d’eau proche de celui de nourriture, et en cherche d’abord ailleurs dans la maison, parce qu’à l’état sauvage, l’eau trop près de la proie qu’ils ont tué peut être contaminée !

*Quelques ventes ce mois-ci, toujours ça de pris ! Notamment mon lot de perles et breloques restant. Depuis plus de deux ans, j’avais mis l’intégralité de ce que j’avais, mais un par un. Au bout du compte, il me restait environ la moitié de ce que j’avais au départ. Lasse de stocker tout cela sans être sûre d’en voir un jour le bout, j’ai rassemblé le reste en une annonce. En moins de 3 jours, j’avais preneuse ! Parfait ! Me reste plus qu’à faire de même avec ce que j’ai de scrapbooking.

*Pépé Nouille et Mémé Nouille ne vont pas fort en ce moment, et c’est pas faute de les encourager régulièrement. Vieillir n’est vraiment pas fabuleux, surtout quand la santé décide de te dire un joli ME*DE. Personnellement, je ne souhaite pas vivre très vieille, si c’est pour vivre en semi-état larvaire, avec une santé yo-yo ayant tendance à rester plus en bas qu’en haut et sous une tonne de médocs en tout genre. Franchement, ce n’est pas vivre en bonne santé, c’est s’obliger à survivre dans des conditions déprimantes.
*Robert de Jesus plaira aux fans de dessins Kawaï !

*Première vente réussie sur ebay. Après plusieurs années d’hésitation, je me suis enfin décidé à utiliser ce site habituellement d’achats comme site de vente. Je suis déjà une habituée de leboncoin et Priceminister, mais j’ai voulu tester ebay pour voir. On va continuer sur les 3 ! (Et oui, encore ce chiffre haha)

*Les chats les plus beaux et les plus chers du monde !

*Le site de la CAF a été complètement refait et il est vraiment plus clair et l’on s’en sert ainsi plus facilement !

*Combien de films « pour les geeks » avez-vous vu ? Pour ma part, j’en compte 56 ! Il m’en reste pas mal à découvrir pour entrer définitivement dans le costume du Geek (ou pas).

*Une bonne fête à tous les papas ! Une Pin-Up hyper sexy, rien que pour vous haha !

salut.gif

*Un petit oiseau très attachant !

*Voici un animé qui pourrait m’intéresser. Et la manga aussi tiens ^^

Un manga : Père & Fils 4 et 5

Père et fils 4

Oui, deux pour le prix d »un puisque je les ai acheté et lu à la suite.

Torakishi et Shiro reprennent la route et cette fois, pour la seconde fois, un chemin qu’ils ont déjà fait l’année précédente. Ils vont ainsi revoir des patients déjà rencontrés dans les tomes précédents, notamment Miwa, la jeune fille aux saignements de nez, qui va recevoir quelques conseils de Chiharu, collègue de Torakishi.

Shiro grandit et même si la solitude de leur pérégrination ne lui permet pas d’avoir des amis, il cherche néanmoins à s’en faire lors de leurs haltes.
D’ailleurs ils vont faire la connaissance d’un petit garçon abandonné et vont ainsi passer quelques temps tous les trois sur la route.

Sans compter l’apparition d’un nouveau personnage : la très énergique Sho et son singe apprivoisé !

Père et fils 5

Dans le tome 5, père et fils continuent leur route en compagnie de Sho, son petit singe, et Koma, le petit garçon orphelin. Lui et Shiro commencent à tisser des liens forts jusqu’à ce que leurs chemins se séparent. L’un et l’autre vont donc apprendre à écrire pour se donner des nouvelles.

Nous retrouverons Kanoe et nous en apprendrons plus sur la rencontre de Torakishi et Shiori, la fille dont il tomba amoureux, mère de Shiro. Il y aura aussi le père de Shiori et son frère Taka.
Shiro va également découvrir l’école pendant que son père reçoit de son patron une nouvelle liste de clients ! Va-t-il devoir se séparer de son fils, dans un avenir proche, pour pouvoir honorer cette nouvelle charge de travail ?

Encore une fois, Mi Tagawa nous fait partager des émotions fortes et humaines, à travers un panel toujours plus développé de personnages attachants et originaux. J’aime particulièrement les retour dans le passé, pour en apprendre plus sur Torakishi.

PereEtFils_annonce

Retrouvez le tome 1, le tome 2 et le tome 3 !

Une suite de livres : L’impératrice de la Soie

 

Suivez les aventures de nombreux personnages, tels que Umara, Cinq Défense, Pointe de Lumière, Lune de Jade, l’Empereur Gaozong et son épouse Wuzhao, en passe de devenir la première femme impératrice de Chine !

C’est une trilogie, écrite par José Frèches, se composant de « Le toit du Monde« , « Les Yeux de Bouddha » et de « L’Usurpatrice« . Un voyage d’un bout à l’autre de la Route de la Soie, l’un des plus grandes voies commerçantes reliant les côtés de l’occident à celles de l’orient, où les chrétiens rencontrent les bouddhistes, les manichéens, les nestoriens et d’autres pratiques religieuses plus sombres et plus dangereuses.

J’ai apprécié le fait d’en découvrir un peu plus sur des religions qui n’existent plus à l’heure actuelle, tandis que d’autres sont toujours présentes, et ô combien certaines ont eu et ont toujours tendance à semer plus le chaos que la paix. Que certaines paix justement ne tiennent à pas grand chose, même entre grands chefs religieux, qui, à cause de l’émancipation de leur religion et des besoins exponentiels de leur communauté, se voient dans l’obligation de s’adonner à des activités illicites pour récolter un maximum d’argent.
On constate également que la grande sévérité avec laquelle le gouvernement chinois traite tout aussi bien son peuple que les hauts placés a toujours été et ne semble pas prête de s’arrêter.

Une fois encore, c’est le genre d’histoire que j’affectionne, tout autant qu’un livre de Mireille Calmel, car l’on y retrouve des femmes fortes, des intrigues, des batailles, des histoires d’amour compliquées, tout cela valsant à travers l’Histoire elle-même.

La Chine Médiévale y est sublime et terrible à la fois ; les riches toujours plus riches et les pauvres survivant plus qu’autre chose. Les guerres permettent quand à elles de s’approprier un territoire toujours plus grand et d’utiliser les esclaves dans la construction d’édifice toujours plus nombreux, grands et grandioses, dans lesquels ils auront plus de chance d’y laisser la vie que d’y poser les pieds pour les admirer.

Ce sont des livres que j’ai eu la chance de trouver sur des brocantes à tout petit prix, et je ne regrette pas mes achats. C’est déjà la deuxième fois que je relie cette trilogie, pour savoir si je la gardais ou non, et elle reste donc dans ma bibliothèque, sans hésitation !

Je vous conseille de lire auparavant une autre trilogie de José Frèche : Le Disque de Jade.

 

Une suite de livres : Le Disque de Jade

 

Une trilogie de José Frèches, qui vous emmène sur La Route de la Soie, en compagnie du célèbre marchand Lubuweï et Zhaoji, et sa quête des chevaux célestes ; Poisson d’Or, Zheng et Rosée Printanière vont grandir ensemble puis trouver leur chemin à travers des destinées chaotiques ; et ils finiront tous leur vie dans le dernier tome, en des bad et happy end.

La trilogie se compose de « Les Chevaux Célestes « . Lubuweï va mettre la main sur le fameux Disque de Jade qui promet de grandes choses à celui qui le possède : gloire, richesse, longue vie. Il annonce également l’arrivée du Nouvel Empereur Jaune. Le Royaume de Qin connaît une pénurie sans précédent de chevaux, ce qui l’empêche non seulement de conquérir de nouveaux territoires, mais il prend le risque de perdre tout ce qu’il a déjà. La réputation du marchand de chevaux le précèdera et le mènera vers une vie à laquelle il rêvait mais n’espérait pas.

« Poisson d’Or » voit ici la naissance de 3 personnages importants : Poisson d’Or, le fils adoptif de Lubuweï ; Rosée Printanière, la fille du Préfet Li ; et Zheng, le futur empereur. Tous ensemble, ils vont avoir la chance de grandir dans l’aisance et la tranquillité du Palais Impérial, jusqu’à ce que la jalousie prenne le pas sur l’amitié. Chacun tente de tirer son épingle du jeu à travers ce trio de bambins en passe de devenir adultes.

Pour finir, « Les Îles Immortelles » va donner une fin à chacun des personnages du livres, toutes plus espérées et inattendues les unes que les autres.

C’est le genre d’histoire que j’affectionne, tout autant qu’un livre de Mireille Calmel, car l’on y retrouve des femmes fortes, des intrigues, des batailles, des histoires d’amour compliquées, tout cela valsant à travers l’Histoire elle-même.

On y découvre surtout la mégalomanie sans limite d’un Empereur qui va profondément changer l’Histoire de Chine, en y laissant littéralement son nom dans la pierre, en continuant la construction de la Grande Muraille, en restructurant tous les plans du territoire impérial, en prolongeant ses frontières et en rêvant même, un jour, d’atteindre l’immortalité elle-même !

Une trilogie découverte par hasard sur une brocante, que je ne regrette pas d’avoir lu et qui a trouvé sa place définitive dans ma bibliothèque !