Quôaaa de beau ce mois-ci ? #8

3cb9a7f5efb0c78ad0b9b8714b0114bf-autumn-fall-fall-diy.jpg

Le mois de Novembre 2017 !

*J’apprécie…
– La grande compréhension de mon employeur suite à mes examens de santé, qui m’ont empêché de venir travailler à plusieurs reprises. J’ai beaucoup de chance d’avoir des patrons en or !
Papa Crapaud est désormais titulaire de son poste de travail, une excellente nouvelle qui fait tellement de bien !
– J’ai (enfin) reçu mes indemnités journalières. Un petit pécule mis direct de côté !
-Finalement, nous n’aurons pas besoin d’investir dans une seconde voiture. Une sacré économie de faite !
-Après plus de 15 jours d’attente, j’appelle l’hôpital où j’ai fait ma prise de sang concernant bébé, pour savoir s’ils avaient les résultats. Répondant par l’affirmative, je me suis rendue dans l’heure sur place pour les récupérer, et ainsi apprendre que mon fils se porte à merveille ! De plus, je n’ai finalement pas grand chose à payer ! Deux bonnes nouvelles en une, quel soulagement et quelle joie !

*J’apprécie moins…
– Les nouvelles pas très rassurantes et stressantes concernant le bébé au début du mois… Et devoir attendre pour connaître les résultats, pour seulement voir ensuite ce que l’on va devoir-pouvoir faire.
– La sécurité sociale conseille fortement de faire une prise de sang particulière pour connaître l’état de santé du bébé avant une éventuelle amniocentèse (justement pour éviter cette opération). Sauf qu’elle ne la prend pas en charge, et que cela coûte en France une somme considérable ! Merci la Belgique de proposer cette dernière deux fois moins chère !
– A peine ai-je eu le temps de mettre un petit pécule de côté, que ce dernier a été investi dans une machine à laver. Damned !
– Choper la crève pendant ma semaine de congés. J’en ai vraiment marre, depuis que je suis enceinte, je suis malade tous les mois !

*Trucs mode du mois.

– J’ai acheté 2 pyjamas chauds (un avec une licorne et un Minnie) et 2 cols roulés (Little Poney et Star Wars) pour Petite Rainette, et une cape noire d’intérieur, douce et chaude, à capuche avec des oreilles de chat pour moi hihi
Puis d’autres cols roulés, un jogging et 2 leggin. Comme elle en salit ou en craque souvent avec l’école, on est vite à court !
– Après quelques achats chez H&M (voir « sorties »), je constate une fois déballés que les 2 paires de collants chauds pour femme enceinte, n’en sont pas. Ils ont dû mélanger dans les rayons. De ce fait, je suis allée dès le lundi matin suivant pour un échange, en appréhendant un peu car l’emballage était destroy. Heureusement, la vendeuse a accepté de les reprendre car l’erreur venait de leur mauvais rangement. De ce fait, j’ai repris 2 paires pour femme enceinte (c’est la bonne cette fois !), puis acheté une blouse légère rouge, une chemise rouge et un top noir à étoiles blanches (tous les 3 soldés). Le hic : en rentrant chez moi, je constate que la réduction n’a pas été faite sur ce dernier, pourtant bien affiché à 3.99€ au lieu de 9.99€. Affaire à suivre !
Les Notes de La Grenouille : Maman Grenouille a donc ramené le top étoilé pour le remboursement de la différence. Grâce à ces 6€, elle a pu acheter une paire de moufles à 5.99€ pour Petite Rainette. Parfait !

*Le Petit Monde Chemin Faisant – Ceux qui m’ont marqué.
– J’ai finalement dû me rendre directement chez mon employeur pour obtenir mon salaire d’octobre. Le chèque qu’il a envoyé ne m’étant pas parvenu une semaine après postage, nous en avons conclu qu’il avait surement été perdu. Une bonne chose de faite, mais je vais devoir insister lourdement pour éviter que cela ne se reproduise pas en décembre et lors de mes congés maternité… A suivre !
– Un vélocipède percuté en direct sur le parking d’Auchan. Alors que j’attendais un peu dans ma voiture avant de me rendre chez H&M, je vois un cycliste prendre un raccourci par la route réservé aux piétons. Alors qu’il sort de cette voie, je regarde mon rétroviseur sans but précis et vois arriver une voiture. Dans ma tête, je me suis dit que non seulement il allait vite, mais qu’au niveau « timing », ça risquait d’être juste pour le cycliste. BAM ! Finalement, il l’a percuté. Plus de peur que de mal, même si le vélo a quelque peu souffert. Le chauffeur de la voiture est resté un moment avec le cycliste. Mais je n’en sais pas plus puisque j’ai dû aller faire mes petites courses.
– La gentillesse de l’infirmière qui s’est occupée de ma prise de sang, à l’hôpital belge où nous avons dû nous rendre. Elle était peinée de connaître la raison de cette prise de sang et m’a encouragé à ne pas perdre espoir et à profiter de ma grossesse, période unique et merveilleuse dans la vie d’une femme.
-De bon matin, suivre un camion et se dire : »Pfouaaah, c’est quoi cette odeur de soupe à l’oignon? » et se rendre compte que ses deux bennes contiennent plusieurs centaines de kilos d’oignons. Argh, c’est pas le genre d’odeur que j’aime avoir dans le nez au réveil !
– Une camionnette qui perd son pneu, s’étant littéralement arraché de sa jante, en direct, c’est impressionnant !
Puis quelques jours plus tard, une pauvre Twingo noire tombe en panne totale sur la voie de droite, sans parvenir à atteindre la bande d’arrêt d’urgence.
Restons dans les voitures : une blanche s’est retrouvée coincée pile sur un petit plot en béton. Mais comment a-t-elle fait pour se retrouver les deux roues avant en l’air, dans l’impossibilité donc de toucher de nouveau la terre ferme ? Mon hypothèse : les plots de bétons se trouvent pile après un dos d’âne, décalé sur la droite, ce qui normalement oblige la voiture à se mettre sur la voie de gauche (ou à patienter s’il arrive un véhicule en face). Elle a surement du vouloir aller vite et n’a peut-être pas vu ces fameux piquets (dans le noir, mal réveillé, c’est une possibilité). Et quand on passe vite sur un ralentisseur, on obtient un tremplin ! Et paf la voiture !
– Petite Rainette, dans la salle d’attente chez le médecin, voit une dame assez grosse entrer. En la pointant du doigt : « Il est énorme ce truc ». Puis me regardant, en baissant la voix : « Elle a une grosse tête ». Non chérie, on ne dit pas cela, on respecte les gens. Mais on ne peut rien faire contre la spontanéité des enfants, qu’on se le dise…

*Sortie.
– Nous avons fêté Halloween avec nos amis belges. En fait, il s’agissait surtout du gage reçu lors de leur mariage (12 participants au jeu, un gage par mois, nous avions écopé de celui d’octobre). Comme il faisait froid et surtout parce qu’il n’y avait pas un chien dans la rue et pas l’ombre d’une maison décorée, nous avons renoncé à faire du porte à porte déguisé. La mariée avait remis pour l’occasion sa robe du jour J. Et ils ont eu le droit à 2 activités : la première, ils ont du découper chacun la face d’une seule et même citrouille (puisqu’ils sont désormais mariés, ils ne font plus qu’un…). Puis l’un devait maquiller l’autre. Malheureusement, le marié a échappé à cette épreuve car il a eu une réaction allergique lors du test produit. Dommage ! Et pour finir, nous leur avons offert une grosse boîte de bonbons Haribo ! Nous avons bien ri et c’était bien suffisant car nous étions tous fatigués de nos heures de travail respectives.
– J’ai passé un peu de temps avec mon Amie C., restau, magasins et beaucoup de papotage au programme. J’en ai profité pour acheter 3 paires de collants de grossesse et un T-shirt blanc fleuri chez H&M (soldé). Quel soulagement que mon ventre ne soit plus serré par des collants non-adaptés. Par contre, 30€ un leggin’ de grossesse, moche de surcroît, je trouve cela totalement abusé (je ne l’ai évidemment pas pris). Au pire on le porte 9 mois, et à partir du moment où le ventre s’arrondit déjà pas mal (4ème/5ème mois). Pourquoi les collections Future Maman sont-elles si « mémèrisantes », chères et proposant si peu de choix ?
Une fois notre petite sortie terminée, je suis allée chez la nounou de Petite Rainette, et nous avons également beaucoup discuté, si bien que Papa Crapaud était déjà rentré du travail depuis longtemps quand j’ai décidé qu’il était temps de rentrer au bercail !
– Un bon petit Buffalo en amoureux, durant le week-end où Petite Rainette passait ce dernier chez ses grand-parents. A la base prévu pour le plaisir, il nous a permis également de porter un toast à la nouvelle situation professionnelle de Papa Crapaud !

Livres – Lecture.

« Les ailes d’Isis » de Jeanne Cressange. L’histoire d’une jeune femme aux pouvoirs mystiques, qui va vivre de nombreux changements dans sa vie, durant la Révolution Française. Et qui se meurt d’amour pour un homme inaccessible, pendant qu’un autre se meurt d’amour pour elle. Attention, la fin est assez gore (et inattendue pour ma part !)
« Susine et le Dorméveil » Tome 1. Je n’ai qu’une chose à dire : c’est l’une des plus fabuleuses BD que j’ai pu lire à ce jour. Cela m’a fait énormément penser aux histoires d’Hayao Miyazaki (surtout Chihiro). J’ai hâte de lire le tome 2.
Anecdotes : Maman Grenouille a eu de la chance, elle a trouvé les deux tomes à petits prix sur le net. Et ce qu’elle ne savait pas, c’est que l’un d’eux avait été dédicacé par l’auteur de cette BD, Enna Lefevre.
« Le Comte de Monté Cristo »
, manga d‘Ena Moriyama. Moi qui n’ai encore jamais lu cette oeuvre d’Alexandre Dumas, elle m’en a donné un intrigant aperçu ! Les dessins sont superbes et l’histoire captivante. Je pense me procurer l’oeuvre originale dès que possible.

*Et pour le reste…
– A la recherche d’une maison, nous établissons également le prix moyen du prêt travaux, dans le cas où ce serait une maison qui en aurait besoin et en fonction de notre limite financière maximale.
– Après avoir annoncé à mon employeur mes soucis liés à ma grossesse, les dates de congés maternités et le fait que je ne reprendrai pas mon poste puisque je déménage trop loin, je lui demande s’il accepterait une rupture conventionnelle pour que je puisse toucher mon chômage et ne pas me retrouver sans rien. Il me répond qu’en fait, il attendait justement de connaître mes dates de C.M. pour m’annoncer un licenciement d’ici février, puisque sa nouvelle situation familiale d’ici là fera qu’il n’aura plus besoin de mes services. Finalement, tout se goupille quasiment comme il faut !
– La machine à laver a rendu l’âme (le tambour s’est détaché). Bon non seulement elle avait déjà servi une bonne vingtaine d’années avant qu’on nous la donne, et a tenu encore 4 ans. Plus de 20 ans de bons et loyaux services. On en a donc commandé une nouvelle très vite car le linge sale n’attend pas malheureusement !
– Une croix sur le passé : plusieurs mois après avoir « dépublié » mon ancien blog, je l’ai définitivement supprimé. Pensant reprendre certains anciens articles, plus le temps passe et plus je pense que c’est inutile. Ce que j’étais il y a 6 ans n’existe plus, j’ai évolué, mes articles aussi. Allez zou, poubelle !
– Petit Rainette a fait une photo à l’école spéciale Noël… Quand je vois la photo, je cherche où se trouve le côté « Noël » justement, car rien dans le fond n’y fait penser ; on voit des cageots en bois peints en blanc. Un sapin décoré, des cadeaux empilés, ou un ours polaire en peluche, ça aurait déjà été plus judicieux. Vraiment décevant !
– 2 maisons visitées ce mois-ci. La première, celle sur laquelle nous sommes restés un moment dessus, avec proposition faite et acceptée par les vendeurs, mais nous avions signalé que nous ne signerions pas le compromis tant que nous n’aurions pas le devis toiture. Nous prenons donc rendez-vous. L’agent immobilier obligatoirement présent pour nous ouvrir, et espérant ainsi signer direct le compromis après devis, nous lustrant le poil en nous complimentant sur le fait que nous avions négocié cette maison de main de maître et patati et patata. Sauf que moi, je voyais bien trop de travaux et trop peu de temps pour les réaliser d’ici l’accouchement. Mon scepticisme ne lui plaisant évidemment pas, il faisait en sorte de soutenir Papa Crapaud en disant « Mais si, vous verrez, votre homme saura vous faire une jolie marre bien comme il faut ; quand il s’agit de la famille, on ne chôme pas ». Certes Papa Crapaud est très productif, mais j’avais peur que cela fasse beaucoup quand même. Alors, est-ce le destin qui a encore frappé, mais il se trouve que le couvreur n’est pas venu, annonçant plus d’une heure de retard (en gros un patron qui n’en avait rien à cirer des « petits » chantiers, espérant que nous patienterions à sa demande). Furieuse, j’ai parlé suffisamment fort pour que la secrétaire entende au téléphone que ce bonhomme pouvait aller se faire voir, que nous n’avions pas que cela à faire et que, lorsqu’on est un VRAI professionnel, on respecte le client et honore les rendez-vous fixés. Surtout quand l’excuse apportée passe plus pour du je-m’en-foutisme-total.
Evidemment, l’agent n’a pas voulu lâcher si vite sa prime de Noël – c’est comme cela qu’à force, je nous voyais à ses yeux, et a fait en sorte de nous donner les coordonnées d’un couvreur qu’il connaissait, et de confiance bien sûr. En rentrant (car le secteur que nous explorons se trouve à 40 minutes de notre marre actuelle), j’ai immédiatement fait de nouvelles recherches, ne voulant pas donner raison à l’agent et à Papa Crapaud, de s’acharner autant.
J’en sélectionne 3 mais 1 en particulier me tape à l’œil. La même configuration au niveau des pièces que la 1ère maison, mais sur les photos, cela me semblait plus large, sans compter que la salle de bain était neuve, une chambre refaite aussi à neuf et un jardin apparemment plus grand aussi. Je prends immédiatement rendez-vous 2 jours après. Et là, mes yeux se sont illuminés. OUI ! C’est effectivement plus large, donc plus respirable, hauteur sous plafond suffisamment importante mais pas trop pour ne pas se sentir compressés, une cheminée pouvant être réhabilitée, un jardin vraiment plus grand ET, grand bonus : PAS de toiture à refaire. « My Grenouille ! Chéri, tu imagines les soucis en moins et le gain de temps pour les travaux. Et tu as quand même quelques travaux comme tu le souhaitais, sans que cela soit un peu trop à mon goût. Et elle est dans nos prix, pour plus grand que l’autre. » Papa Crapaud a évidemment compris que cette maison-là était vraiment celle qui me convenait, tout en ayant ce que lui voulait aussi. Proposition faite l’après midi même, acceptée le lendemain. On signe bientôt et on croise les doigts !

Publicités